Défense de l'Éducation Prioritaire: nouvelle initiative à Dieppe

Belle manifestation ce matin pour la défense du Réseau d'Éducation Prioritaire sous le soleil.

Autour d'une classe symbolique, installée au milieu du pont Ango, près de 200 personnes (parents, enseignants, élus...) étaient rassemblées ce matin à 10h30 pour dénoncer la sortie des écoles maternelle et élémentaire Delaunay au Val Druel et des écoles Vauquelin et Michelet au Pollet de l'éducation prioritaire alors qu'elles cumulent tous les critères pour être classées REP voire même REP+.

Cette action à l'initiative de la CGT Educ'action, de l'Union locale CGT de la région de Dieppe, de la FSU avec le soutien de la municipalité de Dieppe fait suite aux différentes mobilisations depuis  le 2 décembre et plus récemment celles de janvier (grèves, distributions de tracts avec barrages filtrants aux ronds points d'Intermarché ou de Auchan, occupations d'écoles, opérations école sans élève et blocages partiel ou total des écoles).

Si depuis décembre, les mobilisations ont permis de revoir les situations des écoles Paul Bert (classées désormais en REP+) ou des écoles Feldmann et Ferry (classées désormais en REP), l'injustice demeure pour les 4 écoles du Pollet et du Val Druel.

L'annonce de la Directrice Académique qui veut draper ces écoles d'une CAPE (Convention Académique de Priorité Éducative) s'apparente à une convention de sortie ou d'une Convention d'Abandon Progressif de l'Education. Prévue initialement de 3 ans, la durée de cette Convention à été ramenée à 2 ans creusant encore un peu plus l'injustice et l'inégalité des écoles comparables. Si des garanties peuvent être actées, la mobilisation doit être maintenue pour que ces écoles soient légitimement classées en REP. La CGT Educ'action, avec l'ensemble des partenaires s'adresse à la Ministre pour que les discours sur la mixité sociale, sur la reconnaissance des difficultés sociales et économiques des familles soient tenus et se traduisent par un classement en REP de ces écoles. Il ne peut y avoir de traitements différents entre des écoles comparables.

La balle est dans le camp de la ministre, qui devrait donner une réponse mardi.

Défense de l'Éducation Prioritaire: nouvelle initiative à Dieppe
Défense de l'Éducation Prioritaire: nouvelle initiative à Dieppe
Défense de l'Éducation Prioritaire: nouvelle initiative à Dieppe
Retour à l'accueil