Scandale: la CASA n'est plus qu'une ligne budgétaire sans affectation spéciale !

Déclaration de l’Union Confédérale des Retraités CGT

A sa création en 2013, la CASA avait été présentée comme un plus pour les financements à l’accompagnement à la perte d’autonomie.

A cette époque, la CGT s’était opposée à la CASA qui n’était qu’un prélèvement supplémentaire sur les retraites et ne répondait en rien au financement de la prise en charge de la perte d’autonomie.

Depuis, chaque année, le budget de la CNSA s’est vue amputé du même montant de la CASA en CSG, soit en deux ans au total un milliard qui a été soustrait à l’amélioration de l’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie, alors que les EPAHD et les services à domicile souffrent de manque de personnels qualifiés faute de financement.

En novembre 2014, la Ministre s’est engagée à ce que la CASA soit réellement affectée à la compensation de la perte d’autonomie. Ce qui a été acté dans la présentation du budget 2015 de la CNSA.

Mais ce n’est qu’une ligne budgétaire sans affectation réelle.

Aujourd’hui, alors que la Loi est reportée en janvier 2016, nous pouvons être inquiets quant à l’utilisation de la CASA et ne pouvons accepter que, pour la 3ème année consécutive, elle soit ponctionnée sans que cela améliore les conditions de vie des retraités ou des personnes âgées.

La CGT refuse cet état de fait.

C’est pourquoi, l’UCR-CGT demande la mise en place de la Loi sur l’adaptation de la société au vieillissement dans les plus brefs délais, soit en juillet 2015 comme prévu par le dernier engagement du Gouvernement.

Montreuil, le 16 février 2015

Retour à l'accueil