Des retraités de nationalités étrangères, titulaires d'une pension française, menacés de devenir sans papiers.

L’Union Départementale CGT et l’Union Syndicale des Retraités CGT de Seine Maritime s’alarment de la situation de pensionnés de nationalité étrangère, titulaires d’une pension de retraite française, qui rencontrent de grandes difficultés lors du renouvellement de leur carte de résident.

La loi n’autorisant pas un titulaire de la carte de résident à quitter le territoire français pendant une période de plus de trois ans, ces retraités sont l’objet d’une suspicion systématique de la part des services de la préfecture. Il leur est demandé toutes sortes de documents prouvant leur présence continue en France et même la photocopie de toutes les pages de leur ancien passeport qu’ils ont dû normalement rendre à la délivrance de leur nouveau passeport.

Certains ont même été retenus en centre de rétention et menacés de reconduite à la frontière, alors que titulaires d’une pension contributive, ils peuvent au minimum bénéficier d’un droit au séjour au titre de retraité.

S’agissant d’anciens salariés ayant travaillé et cotisé toute leur carrière en France et ayant liquidé leurs droits à la retraite au cours de la période de validité de leur carte de résident, nous demandons le renouvellement de cette carte, qui leur permet en particulier de se faire soigner dans notre pays, pour des pathologies souvent dues à leurs conditions de travail.

Devant la multiplication des cas qui lui sont signalés, la CGT de Seine-Maritime organise :

Un rassemblement Jeudi 12 Mars 2015 à 12h00 devant la préfecture de Seine-Maritime.

Retour à l'accueil