Les facteurs d'Yvetot reprennent le travail après une semaine de grève

Yvetot: Nouvel exemple, à la Poste, de l'inutilité du CICE et des cadeaux gouvernementaux — sans contrepartie — aux entreprises,  !

Bien que la Poste ait reçu 297 millions d'euros de l'État, au titre du CICE — millions d'euros payés par nos impôts — sa direction supprime des emplois et augmente le chômage ! A Yvetot, la direction de La Poste voulait supprimer 8 nouvelles tournées, donc autant d'emplois, après y avoir regroupé les facteurs de Doudeville l'an dernier

Pourtant dans "CICE" il y a "Emploi" ! Le CICE c'est fait théoriquement pour "l'emploi". Mais la direction de la Poste ne comprend pas ce terme comme devant conduire à une augmentation d'emploi  (C'est vrai que le terme Emploi, de "CICE", ne précise aucunement qu'il faille "maintenir l'emploi"; cela peut donc vouloir dire "faire moins d'emploi", ou pour "détruire l'emploi", d'autant que le gouvernement se refuse à vérifier l'utilisation de ces sommes).

En conséquence la direction de La Poste fait comme les autres directions d'entreprises: elle gave son actionnaire, plutôt que de contribuer à la lutte contre le chômage. Mais qui est son actionnaire ? l'État ! Donc l'État récupère par derrière, ce qu'il donne par devant !

Beau tour de passe-passe ! Elle n'est pas belle la vie ?

Les résultats de cette politique ?

  • => La baisse de la qualité du service postal
  • => L'augmentation du chômage et de la précarité: la fermeture de l'avenir pour les jeunes.
  • => L'augmentation du tarif du timbre, pour l'usager de base, et la modulation des tarifs pour les entreprises.
  • => la gabegie des petits fours et des frais de déplacement dans les "colloques" et "réunions" à participation obligatoire qu'elle multiplie pour "bourrer le mou" à ses cadres et plus largement le personnel.

Lu ci-dessous sur http://www.normandie-actu.fr

Les facteurs d'Yvetot (Seine-Maritime) reprendront le travail, mardi 28 avril 2015, après une semaine de grève. Ils refusaient la réorganisation des tournées prévue par La Poste.

Il aura fallu une semaine de grève et une journée entière de négociations : les facteurs d’Yvetot (Seine-Maritime) et la direction de La Poste ont trouvé un accord, lundi 27 avril 2015, à 17h30. Les postiers reprendront le travail mardi 28 avril.

Les représentants syndicaux de la CGT, de Sud PTT et de Agir ensemble (Unsa, CGC et CFTC) disent “regretter d’en être arrivé là pour se faire entendre : nous avons obtenu deux nouveaux postes et le redécoupage complet des tournées, ce que nous réclamions depuis quatre mois, et que nous aurions pu obtenir plus tôt…”

Pour les habitants, le service a été plus que perturbé depuis une semaine. Nombre de nos internautes ont dit leur mécontentement à voir suspendu un service d’importance notamment pour les entreprises "qui attendent des chèques au moment des charges"… Beaucoup promettent d’ailleurs de se souvenir de cet épisode au moment de la vente des calendriers durant le mois de décembre.

Pour les facteurs, pourtant, il s’agissait de défendre leur mission.

Ils ont ainsi collecté de nombreuses signatures sur leur pétition pour la défense du service public.

Vendredi 24 avril 2015, la situation semblait s’enliser : les facteurs poursuivaient le mouvement et promettaient même de le durcir après que les facteurs aient travaillé, à la demande de la direction, sur les anomalies de chaque tournée :

"C’était une situation atypique de voir 60 collègues grévistes et non rémunérés travailler ensemble sur leur tournée pour faire remonter à la direction l’ensemble des anomalies rencontrées. À 14h, nous déposions plusieurs documents et nous étions plein d’espoir : il s’agissait pour nous d’une porte d’ouverture dans le conflit", indiquait à Normandie-actu un représentant syndical.

À nouveau reçus en fin de journée, les représentants syndicaux apprenaient qu’aucun moyen supplémentaire ne serait injecté au centre courrier d’Yvetot : une déception, mais surtout une forme "d’irrespect" pour l’ensemble des facteurs.

Des tournées adaptées

Depuis lundi 20 avril 2015, l’ensemble des facteurs, mais aussi quelques personnels du "service arrière" (le tri…) étaient en grève. Ils réclamaient une réorganisation adaptée des tournées et refusaient celle proposée par La Poste.

"La réorganisation prévoit la suppression de huit tournées. La charge de travail sera répartie sur l’ensemble des collègues, ce qui fera plus de travail pour tout le monde alors que la situation est déjà précaire à Yvetot", soulignait un représentant syndical.

Pour les facteurs, cette nouvelle organisation risquait d’aggraver les conditions de travail alors que l’agence d’Yvetot compte déjà beaucoup de congés maladie : "Beaucoup souffre de tendinite, du canal carpien… en raison de la charge et des gestes répétitifs ». Les représentants syndicaux citaient ainsi l’exemple d’une collègue de 53 ans « qui, dans le cadre de la nouvelle réorganisation, va distribuer plusieurs tonnes de publicité".

Et ils s’insurgeaient contre des situations qu’ils estiment ubuesques : "La petite commune de Touffreville-la-Corbeline, par exemple, aura cinq tournées : il y aura cinq voitures de La Poste pour la distribution du courrier de quelques centaines d’usagers".

Compléments de la CGT:

La Poste est une entreprise singulière: il n'y existe pas d'IRP ! Seulement des CHSCT, mais pas de DP (Délégués du personnel), ni de CE (Comité d'entreprise).

Un exemple et un test de ce que la Loi Macron veut généraliser à toutes les entreprises !

En quelque sorte, La Poste est devenue un laboratoire antisocial, qui teste en temps réel les lubies du Medef et du gouvernement Valls et Macron; les agents de la Poste sont aujourd'hui devenus des esclaves modernes, aux droits inférieurs à ceux des autres salariés ! ça suffit ! 

Si nous ne voulons pas que, demain, ce que vivent les facteurs soit notre lot à tous (Pas de paiement d'heures supplémentaires, pas de délégués du personnel, pas de CE, etc. avec, en plus comme dans toutes les entreprises, le mépris des directions), soutenons partout la lutte les facteurs et des postiers.

Les facteurs d'Yvetot se battent contre le chômage et pour une bonne qualité de service, qui est, théoriquement, due aux usagers ! Respect !

Retour à l'accueil