Pendant que Carlos Ghosn a explosé son salaire, les ouvriers des usines turques de Renault sont en grève

La rémunération du P-DG de Renault Carlos Ghosn a atteint 7,2 millions d'euros en 2014, contre 2,67 millions en 2013. Cette augmentation de 169% a du mal à passe chez les salariés qui ont vu leur salaire gelé. « Pour Ghosn, le jackpot, pour nous les miettes », a titré un tract de la CGT Renault.

Carlos Ghosn va devenir le recordman des patrons les mieux payés de France, avec des montants pharaoniques. La part variable du PDG de Renault va ainsi progresser de 31% par rapport à l'année précédente, soit 1,81 million d'euros (147,5% du fixe).

Rappelons que Carlos Ghosn a instauré le gel des salaires pour les salariés, dans le cadre d’un accord de compétitivité signé en 2013.

Depuis le jeudi 14 mai, les ouvriers de l’usine Renault de Bursa (Turquie) sont en grève pour une hausse de 60% des salaires, comme ce qu’ont obtenu avant les travailleurs de Bosch. Depuis, ce sont quatre usines (Renault, Tofas, Coskunöz et Mako) qui sont en grève à Bursa, mobilisant plus de 15.000 travailleurs, alors qu’on discute de rejoindre le mouvement dans les autres usines métallurgiques de la ville.

Vidéo de la grève ci-dessous

Retour à l'accueil