Chômage: le cap des 6 millions dépassé !

Toujours plus !

Mercredi 24 juin 2015, le ministère du Travail a rendu publiques les dernières statistiques du chômage : en mai 2015, Pôle Emploi a enregistré 16 200 demandeurs d’emplois de plus, en catégorie A (qui n’ont pas travaillé dans le mois) dans l’Hexagone.

Le nombre de personnes inscrites à Pôle Emploi (toutes catégories confondues) a dépassé le cap des 6 millions (6 065 600).

Ce chiffre est en hausse de 67.800 par rapport à avril. C'est un plafond symbolique qui a été franchi au mois de mai.

En Haute-Normandie, 1 129 inscrits sont venus gonfler les rangs, soit +1,1%. 106 312 personnes sont inscrites au Pôle Emploi en Haute-Normandie. Sur un an, ce chiffre est en hausse de 2,9%.

 

La hausse du chômage est, il faut le reconnaître, un nouveau succès à mettre au compte du gouvernement qui — tout le monde l'a mainvise qu'à répondre aux revendications patronales, ce qui ne peut que conduire la France dans le mur. Les riches sont plus riches, les salariés et les retraités moins payés et plus précaires.

En 2014, 300 milliards d’euros de dividendes ont été versés aux actionnaires et que, chaque année, 200 milliards d’euros sont versés aux entreprises sous forme d’exonérations de cotisations fiscales et sociales. Mais tout cet argent ne va pas à l'emploi, mais à la spéculation.

Pour inverser la courbe du chômage, il faudrait relancer la consommation des ménages. Sans cela, pas d'inversion de la courbe du chômage à attendre.

Il faut augmenter le Smic de 10% !

La CGT revendique un SMIC à 1 700 euros brut, pour 35 heures de travail, et augmenter proportionnaellement tous les salaires.

Rappelons que le SMIC est destiné aux salariés sans diplôme, sans qualification reconnue ou sans expérience professionnelle. Or un tel montant du Smic correspondrait seulement — à quelques euros près — au seuil de 1 424 euros net, en dessous duquel l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale estime qu’une personne seule ne peut pas vivre décemment.

 

 

Retour à l'accueil