Fonctionaires: salaires bloqués, service dégradé !

Sur le "marché du travail", le salaire c'est le paiement de la marchandise "force de travail".

Le salaire, c'est le paiement de la valeur "qualification". C'est donc la reconnaissance des qualifications et des compétences — ou pas. Aujourd'hui c'est "ou pas" (= pas de reconnaissance).

En bloquant les salaires des fonctionnaires depuis juillet 2010, les gouvernements successifs ont décidé de déqualifier leur personnel. Ce faisant, ils déqualifient le Service Public.

Dans le privé, les patrons copient les choix de gestion gouvernementaux: donc les salaires du privés augmentent moins, voire baissent ! Mais dans le privé on sait le mépris des patrons et des actionnaires pour les salairés.

Quant aux retraités, gouvernement et patrons trouvent qu'il gagnent trop, et les méprisent. Pour eux, les retraités ne sont qu'un "coût", et donc "une charge". Donc les pensions sont bloquées, et... ça n'est pas près de changer si les salaires des actifs (public comme privé)  stagnent, et leur pouvoir d'achat baisse.

Le problème est que tous ces gens là (fonctionnaires, salariés du priovés, retraité, chômeurs) représentent plus de 95% de la population ! Ils tirent, ou pas, la croissance !

Ils consomment moins,... donc la croissance stagne !

C'est le cercle vicieux !

Ce sont les actes qui disent la vérité ! La vérité c'est que le gouvernement méprise ses agents !

Vérifiez vous même : La CGT Fonction publique nous transmet la perte de pouvoir d’achat des fonctionnaires, pour le mois d’avril 2015, complétée d’un comparatif en euro des pertes en fin de grade pour les grilles types d'exécution de C et B, et les grilles de cadres, A et A+.

Pour la Poste et France Telecom, la Classe 1 correspond à la catégoirie C; la Classe 2 correspond à la cétégorie B. La Classe 3 (Cadres) correspond à la catégorie A; la Classe 4 correspond à la catégorie A+

Trois recto-verso :

  • un premier recto-verso des pertes du point d’indice par rapport à l’inflation depuis le 1er janvier 2000 ;
  • un deuxième recto-verso des pertes du point d’indice par rapport à l’inflation depuis le gel du point d’indice au 1er juillet 2010 ;
  • un troisième recto-verso des pertes dues à l’augmentation de la cotisation retraite depuis le 1er janvier 2011, avec un tableau récapitulatif des augmentations jusqu’en 2020.

Cliquez pour télécharger en PDF les pertes actualisables des salaires des fonctionnaires.

Retour à l'accueil