Quand le sage montre la lune, la presse fait regarder le doigt

Un proverbe dit:

Lorsque le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt.

On trouvera sur Internet plein d'explication à cette maxime, qui renvoie toujours à l'individu: "L’idiot ne comprend pas le vrai sens des choses, il n'en voit que la surface".

Mais on peut s'interroger sur le sens à donner à "l'idiot", lorsqu'on regarde les pratiques d'une certaine presse.

Prenons cet article de 20minutes, paru le 2 mars 2015, qui prétend "informer" sur le programme de suppression de 22000 emplois dans les hôpitaux. En fait,  le journaliste de ce tract (car 20minutes est un journal distribué gratuitement à des centaines de milliers d'exemplaires) conduit "l'idiot", à ne pas suivre "le sage"; car il montre les hôpitaux au lieu de montrer la ministre et le gouvernement, qui sont les vériables décideurs de ces suppressions d'emplois.

Les hôpitaux vont supprimer 22.000 postes en trois ans

SANTE - La masse salariale doit être allégée de 860 millions d'euros en trois ans, d'après un document révélé par «Challenges»...

Des coupes jusque dans les emplois. Pour réaliser les 3 milliards d’euros d’économies prévues dans les dépenses hospitalières, le gouvernement prévoit de « maîtriser la masse salariale » de 860 millions d’euros en trois ans, comme le prouve un document révélé vendredi par Challenges.

Ce qui représente la suppression de 22.000 postes. « Il ne s’agit pas de mettre à la porte des praticiens hospitaliers, mais plutôt de jouer sur les non-remplacements de départs à la retraite – même si les vacataires, intérimaires, courent le risque d’être mis sur la touche », précise Les Échos (...)

En réalité  ne sont pas les hôpitaux qui vont supprimer 22000 emplois (même si cela recouvre une part de vérité): C'est le gouvernement !

Comme le dit l'article, cela ne va pas se traduire par des licenciements, mais par le maintien dans la précarité de 22000 jeunes supplémentaires, à qui il interdit d'entrer dans la carrière et de bénéficier d'un salaire stable.

Pourtant la position salariale des agents hospitaliers n'est pas enviable: leur salaire a été bloqué depuis 5 ans (julllet 2010), par le gouvernement Sarkozy-Fillon, et cette décision a été maintenue par les gouvernements suivants, ce qui veut dire qu'en réalité le pouvoir d'achat de ces asalariés a reculé de plus de 7% pendant la période.

Le "sage" aurait écrit:

> Le gouvernement va supprimer 22.000 postes en trois ans.

ou mieux:

> Le gouvernement va plonger 22.000 nouveaux jeunes salariés des hôpitaux dans la précarité en trois ans.

Mais 20minutes, comme Métro-News ne sont pas là pour vous informer. Il sont là pour conduire votre réflexion ailleurs de ce que le sage vous aurait montré (Car, comme vous n'êtes pas des idiots, vous auriez alors regardé l'endroit que le sage vous aurait montré).

A PROPOS: il en est encore pour prétendre que les gens liraient moins; mais pourquoi donc alors cette profusion de "gratuits" ? Pourquoi donc autant de publicité dans nos boites aux lettres (dont personne ne critique jamais ni la pollution, ni le gaspillage, ni le coût écologique) ? A l'évidence, n'est-ce pas que l'information est un enjeu, et que les propriétaires de presse impriment une "orientation" à leur journal ? Si vous en doutez encore, interrogez-vous sur les raisons du grand capitaliste, propriétaire de Canal+, de s'en prendre aux "Guignols de l'info".

Aussi, si vous voulez être vraiment informés, lisez CGT !

Chaque syndiqué de la CGT reçoit gratuitement plusieurs journaux:

La CGT publie aussi plusieurs journaux, comme son magazine NVO, reçu sur abonnement.

Retour à l'accueil