Fonctionnaires: l'effondrement de leur pouvoir d'achat

Les salariés de État des collectivités territoriales, des hôpitaux, qu'on appelle "les fonctionnaires", sont aujourd'hui maltraités par leur employeur.

Les plus bas salaires sont désormais en dessous du SMIC. On leur attribue d'ailleurs une prime pour remonter leurs salaires au niveau du Smic.

Les débuts de carrières sont désormais si bas, que les métiers de fonctionnaires n'attirent plus suffisament de monde; les concours n'ont plus assez de candidats pour combler le nombre de postes: sait-on que l'on embauche les profs à 15% au dessus du Smic ? Ils sont pourtant à Bac plus 5 !

Le Patronat du privé aimeraient bien en faire autant:

Payer les salairés au dessous du Smic, c'est leur rève. Le Medef revendique d'ailleurs la suppression du Smic. D'ailleurs de nombreux employeurs utilisent le temps partiel pour descendre les salaires en dessous du Smic (exemple: les Super-marchés, les fast-foods, etc.). La casse du Smic serait terrible, y compris pour les fonctionnaires

Mais, même pour les cadres du privés, le patronat copie la gestion de l'État ! Désormais, pour un ingénieur à Bac +5, cela devient difficile de trouver une première embauche à Smic+25%.

Et avec l'apprentissage c'est le jackpot ! Vous avez des jeunes élèves techniciens supérieurs, et des jeunes élèves ingénieurs, quasiment pour rien ! D'ailleurs certaines grosses boites ont compris le truc: elles n'embauchent plus que des apprentis, qu'elles jettent dès le diplôme passé (et obtenu), pour les remplacer par d'autres apprentis: c'est indigne !

Nous vivons une époque de mépris du salariés, du mépris du travail, du mépris de la juste rémunération !

Comme tous les mois, l’Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires de la CGT (UGFF-CGT) publie l’évolution du pouvoir d’achat des fonctionnaires à partir des données de l’INSEE, et calcule la perte du pouvoir d’achat depuis le 1er janvier 2000 complétée d’un comparatif en euro des pertes en fin de grade pour les grilles types de C, B, A et A+.

Compte-tenu du blocage des salaires et du niveau de l’inflation, pour le mois de juillet 2015, l’évolution du pouvoir d’achat du point d’indice depuis le 1er janvier 2000 est de -14,19% (hors tabac). Depuis le 1er juillet 2010, l’évolution du pouvoir d’achat est de -5% (hors tabac).

Le "point d'indice" sert de base au calcul du salaire brut des fonctionnaires

Pour calculer le salaire brut (avant cotisations sociales), on multiplie cette valeur par le nombre de points qui est attribué au fonctionnaire en fonction de son classement sur une grille, c'est à dire en fonction de ses qualifications.

  • Catégorie C: Exécution (niveau CAP/BEP)
  • Catégorie B: Exécution, Techniciens, Chefs d'équipes, etc. (niveau Bac)
  • Catégorie A: Maitrise, Cadres de 1er niveau, Enseignants, Techniciens experts (niveau Bac +2 et plus)
  • Catégorie A+: Cadres supérieurs, Chefs de service, Ingénieurs.

La valeur mensuelle du point d’indice est aujourd’hui à 4,6303 €.

Si on tenait compte de l’inflation depuis 2000, cette valeur devrait être de 5,287 €.

Voici ce qu’ont perdu les fonctionnaires depuis 2000.

Fonctionnaires: l'effondrement de leur pouvoir d'achat
Retour à l'accueil