La liberté syndicale est une liberté fondamentale

Rassemblement le 23 septembre 2015, à 17h 30, square Carnot à Dieppe (devant le palais de justice)

La liberté syndicale est un droit humain universellement reconnu et protégé, une valeur fondamentale consacrée par la Constitution de l’Organisation Internationale du Travail, depuis 1919.

« Casser du militant », briser des élans sociaux, créer des peurs, menacer les Bourses de travail… la répression syndicale reste un des moyens patronal pour freiner le développement du syndicalisme.

Vouloir empêcher l’expression de la démocratie sociale, des libertés syndicales, dans et hors de l’entreprise, est un aveu de faiblesse du patronat et du gouvernement.

Pas de conquêtes sociales sans libertés syndicales.

L’histoire sociale est jalonnée de ces conquêtes sociales qui n’auraient jamais vu le jour sans actions sociales organisées par un puissant mouvement syndical… Conventions Collectives, congés payés, négociations salariales, formation professionnelle, conditions de travail, SMIC, droit de grève, Sécurité sociale,…

Défendre ces biens communs, c’est l’affaire de tous !!!

Dès lors qu’ils contestent les orientations patronales ou gouvernementales nuisibles aux salariés, les militants syndicaux, du privé comme du public, font parfois l’objet de discrimination.
Des syndicalistes, de préférence de la C.G.T, sont même trainés devant la justice, pour des faits qui s’inscrivent pourtant dans le cadre de leurs missions syndicales.

Face a cette situation, la cgt ne laisse pas ses élus, ses délègues syndicaux, se faire réprimer sans agir.

● Nos 4 camarades du Havre !

Poursuivis d’une part pour avoir collé des affiches sur les vitres d’une permanence parlementaire et déboulonné la plaque de la députée lors d’une manifestation contre la réforme des retraites, et d’autre part pour avoir prétendument bousculé un huissier de justice lors d’un conflit social.

RESULTAT : Relaxe de nos quatre camarades !

● Syndicaliste, pas voyou !

Parce qu’ils ont tagué les rues le jour d’une manifestation contre la réforme des retraites, les « 5 de Roanne » comme on les appelle, ont été trainés devant la justice pendant plus de 3 ans avant d’être

RÉSULTAT : acquittés définitivement !

● La municipalité de Toulouse a voulu expulser la CGT de la Bourse du travail !

Manifestations et interpellations multiples…

RÉSULTAT : Le maire a renoncé à toute expulsion !

● EXEMPLAIRE !

Suite à une grève, 11 salariés ont été licenciés pour faute lourde ! Rassemblements, manifestations et action juridique.

RESULTAT : Les 11 salariés ont été réintégrés !

● HOLD-UP SUR LES LIBERTES SYNDICALES !

Un militant CGT de la Caisse d’Epargne a été accusé, un an après les faits, d’avoir séquestré tous les dirigeants de sa Direction…

RESULTAT : Il a été acquitté !

● Le conseil Général du Val d’Oise a voulu remettre en cause la maison départementale des syndicats à Cergy.

Manifestations et interpellations multiples…

RESULTAT : le président du conseil a renoncé à son projet !

● LA LIBERTE SYNDICALE SUR LES RAILS

Dans une série d’arrêts rendus le 4 juin 2015, la cour d’Appel de Paris condamne la SNCF pour discrimination syndicale envers treize anciens élus du personnel CGT, certains étant en retraite et d’autres encore en poste.

Actuellement, ce sont cinq militants du syndicat CGT Energie Paris (EDF) qui sont convoqués au Tribunal correctionnel de Paris, le 23 septembre 2015, pour atteinte à la liberté du travail alors qu’ils défendaient avec 200 agents le droit au travail d’une collègue licenciées arbitrairement.

C’est pourquoi la CGT appelle à une mobilisation nationale partout en France le 23 septembre 2015. A Paris, Lille, Dijon, Rouen, Chartres, Clermont-Ferrand, Roissy, Narbonne,… Mais aussi à Dieppe.

Le 23 septembre, rendez-vous à 17h 30, square Carnot, à Dieppe, devant le palais de justice

Liberté syndicale, j’écris ton nom !

Ensemble, exigeons le respect des libertés syndicales

Retour à l'accueil