Les réseaux sociaux, utiles mais pas essentiels !

On a prétendu que Facebook aurait déclenché les Révolutions Arabes. La magie au service de la Révolution, c’était plaisant !

Beaucoup y ont cru, et les médias se sont évertué à le faire croire, au point qu’aujourd’hui on ne dit plus Facebook ni twitter, mais « rézosociaux ».

Certains continuent à le croire, sauf que... (écouté et lu sur le site de France Inter) ... "Vous vous souvenez de ce jeune Egyptien Wael Ghonim. Il fit la "une" de Time. Il avait ouvert la page Facebook qui lança la révolte anti Moubarak. Il s'est confié au New York Times, la semaine dernière à Davos. Et, il dit combien les réseaux sociaux ont eu, in fine, un impact négatif : véhicules de rumeurs et de haine, favorisant les bons mots en 140 signes aux dépens des débats de fond, polarisant l'opinion à l'extrême au moment précis où il eut fallu la calmer, l'apaiser.

Il fallait être "centriste", "réformiste", quand les réseaux sociaux privilégient, par nature, le pour/contre, l'émotion, le simplisme, la castagne, l'esprit partisan.

Gonim, le geek, le jeune homme en colère de Facebook, Ghonim le connecté, est impitoyable. Les réseaux sociaux ont pourri son printemps égyptien. Il vit aujourd'hui en Californie..."

Certes on peut continuer à utiliser les « rézosociaux » (Cependant très surveillés par "Big Brother" dans le cadre de l'État d'urgence), mais rien ne reste aussi efficace que le tract, l'affiche, la pétition, le contact humain, pour informer et mobiliser les travailleurs.

D'ailleurs toute personne sensée peut constater que seuls les militants organisés ont su tirer leur épingle du jeu dans les Révolutions arabes,... et pas forcément ceux que l'on aurait souhaité.

Aussi, si vous voulez défendre vos droits, et faire entendre vos griefs, et plus encore, par exemple changer le monde, et en construire un meilleur, les « rézosociaux » ne sont pas suffisants ! Il faut s'organiser ! C'est incontournable.

Et le syndicalisme est l'organisation par excellence: On se rencontre avec d'autres qui ont les mêmes poblèmes que soi, on échange, on se mobilise, on décide ensemble de ce qu'il convient de faire, on s'exprime, on agit, on manifeste, etc. !

Construisez votre syndicat solidaire et démocratique ! Contactez la CGT ! Syndiquez-vous CGT !

Retour à l'accueil