Accord "un avenir pour chaque postier": L’avenir de la poste ne se fera pas sans son personnel.

Facteur

Lu sur le site de la CGT

Ils ont dit non !

Le personnel de La poste s’est massivement exprimé contre l’accord accompagner « le plan stratégique 2020 » imposé par la direction. Par la-même les salariés refusent ce plan qui, à grands coups de restructurations et de réorganisations, dégrade le service publique et les conditions de travail des salariés.

Pour comprendre les attentes des postiers et des postières, la CGT, première organisation syndicale, a mis en place une consultation nationale. Il en résulte que la direction ne répond pas aux attentes et revendications légitimes des postiers et des postières.

L’accord ne recueillerait pas les 30% nécessaire à sa validation, un camouflet de plus pour la direction de La poste. La CGT n’a donc pas apporté sa signature.

C’est en toute connaissance de cause que la CGT n’a pas apporté sa signature répondant ainsi aux attentes des postières et des postiers. Tout au long de la négociation, la CGT a informé en direct les personnels sur le contenu de celle-ci.

La consultation nationale organisée par la CGT confirme que les postiers et les postières veulent autre chose et des réponses concrètes à leurs attentes.

Ils disent « en avoir marre de ne pas pouvoir boucler les fins de mois », « veulent du temps pour assurer leur service auprès des usagers », « veulent être bien formés , « en ont marre d’être sous la pression » et pour certains « marre de la répression, des menaces de sanction », « veulent pouvoir prendre leurs congés », mais aussi « être remplacés dans leur travail lors des absences », « marre des réorganisations qui remettent en cause leur travail, le fonctionnement du service », « veulent être reconnus et valorisés pour le travail qu’ils font » … Ils veulent des garanties et des réponses pour améliorer leur quotidien. Le regroupement des mesures pécuniaires dans un seul accord n’exempte pas la direction de revoir à la hausse les mesures du complément poste et la valorisation des grilles pour toutes les postières et tous les postiers, fonctionnaires et contractuels.

Il est urgent que la direction de La Poste entende son personnel et les organisations syndicales. Elle doit répondre aux attentes et revendications légitimes qui s’expriment dans les luttes et à travers la consultation de la CGT qui se poursuit dans les services.

L’avenir de La Poste ne se fera sans son personnel, il est temps que son PDG le comprenne. D’ores et déjà, à l’appui des nombreuses luttes qui se développent et sur l’exigence de réponses aux revendications, la CGT appelle les postières et les postiers à se mobiliser et à être dans l’action le 16 octobre avec l’ensemble des salariés du pays. 

La FAPT appelle les postiers et postières à se mobiliser le 16 octobre 2014 avec l’ensemble des salariés du pays pour faire entendre leurs voix, l’avenir de La poste ne peut pas se faire sans son personnel.

pdf-fredTéléchargez le tract de la CGT FAPT

Retour à l'accueil