Amplifions notre soutien au Peuple Palestinien

Pour la troisième fois depuis le début du conflit dans la bande de Gaza, c'est à dire depuis plus d'un mois maintenant, un rassemblement a eu lieu ce samedi 9 août 2014 à 14h30 au Puits salé, à l'initiative de l'Union Locale CGT de la région dieppoise, avec les relais du PCF, du POI, d'EELV, d'ATTAC, et de l'Association France Palestine Solidarité, pour exprimer leur solidarité au peuple palestinien.

Une cinquantaine de personnes sont une nouvelle fois venues se rassembler et exiger du gouvernement français de mettre tout en oeuvre pour faire pression contre Israël pour :

  • > La levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza,
  • > L'arrêt immédiat de l'agression israélienne,
  • > La libération de tous les prisonniers,
  • > Des sanctions immédiates contre Israël jusqu'au respect de droit in,ternational,
  • > La décolonisation des territoires palestiniens
  • > La reconnaissance d'un Etat palestinien.

L'Union Locale CGT de la région dieppoise s'est exprimée :

Près de 15 000 personnes ont une nouvelle fois défilé le 2 août de Denfert-Rochereau aux Invalides et des centaines de manifestations partout en France pour soutenir et exprimer leur solidarité au peuple Palestinien et  exiger l'arrêt de l’agression israélienne, la levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza, la libération de tous les prisonniers, des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international.

Malgré la trêve imposée à Israël par les mobilisations populaires dans le monde entier, l’agression envers le peuple palestinien se poursuit sous des formes multiples : blocus depuis 8 ans ; implantations de colonies ; restriction maritime ; des centaines de prisonniers politiques ; atteintes aux libertés …

La population de Gaza vient de subir un déluge de bombes, qui a fait plus de 2000 morts, des milliers de blessés, dans leur immense majorité civils, dont plus de 400 enfants et 250 000 sans-abri et déplacés. La reconstruction de Gaza couterait plus de 4 milliards d’euros. Israël est responsable de La destruction des immeubles, hôpitaux, écoles (dont une de l’ONU), universités, centrale électrique, les stocks de nourriture et de médicaments. Il doit payer.

Pendant ce temps Hollande et son gouvernement affichaient tout d’abord une allégeance sans faille au gouvernement d’extrême droite de Netanyahou puis, sous la pression de l’opinion publique qui s’exprimait en particulier dans la rue, il s’est vu contraint de modifier son discours.

Il faut maintenant que les peuples européens imposent à leur gouvernement, au parlement européen, à l’ONU de prendre toutes les initiatives pour contraindre l’Etat israélien à respecter la loi internationale, à imposer la paix. Les négociations qui s’ouvrent en Egypte doivent avoir comme bases :

  • - La fin immédiate des agressions israéliennes envers la Palestine et son peuple souverain.
  • - La reconnaissance du droit de l’Etat palestinien à porter plainte pour crime de guerre contre l’Etat israélien devant la Cour Pénale Internationale.
  • - La levée sans condition du blocus qui est illégal et criminel.
  • - La libération de tous les prisonniers.
  • - La fin de la colonisation des territoires palestiniens.
  • - La destruction du mur de la honte et la fin des mesures d’apartheid.
  • - Le retour aux frontières de 1967 reconnues par l’ONU et soutenu par une très large majorité des états du monde.
  • - La reconnaissance et le respect de la libre détermination du peuple palestinien dans ses choix, politiques et économiques.

Nous ne devons plus lever notre mobilisation. Elle doit se poursuivre et s’amplifier jusqu’à la victoire du droit international.

Retour à l'accueil