Arrco et Agirc: La bataille des retraites continue

 

 

 

Flux RSS de la CGT

 

 

Déclaration de la Cgt suite à la réunion d’ouverture des négociations Arrco et Agirc


"La négociation qui s’ouvre aujourd’hui va se tenir dans un contexte complètement inédit.
En effet, jamais la question des retraites n’aura donné lieu à un tel niveau de mobilisation.

 

Pendant plusieurs mois, des millions de salariés ont exprimé leur rejet d’une réforme gouvernementale injuste et inefficace.
 

Ce faisant, ils ont aussi exprimé leur souhait que d’autres orientations soient mises en œuvre, pour mieux répondre aux besoins des actuels comme des futurs retraités, s’inscrivant dans un tout autre partage des richesses.

 

Ce mouvement se poursuit à l’appel des UCR de la CGT, de la CFDT, de la CFE-CGC et de la CFTC, ainsi que de l’UNSA et de la FGR-FP : les retraités défilent aujourd’hui, notamment contre la baisse de leur pouvoir d’achat. Tout bien considéré, les enjeux attachés à cette négociation sont rigoureusement les mêmes que ceux qui viennent de faire l’actualité.

 

Les différences techniques qui existent entre régimes par annuités et régime par points n’affectent pas la nature profonde des questions posées :

  • => Quel niveau de pension et quelles évolutions de celui-ci, pour les retraités actuels et futurs ?
  • => Quelles solidarités dans chaque régime ?
  • => Quels financements pour garantir des droits de haut niveau et assurer la pérennité de l’Arrco comme de l’Agirc ?

N’en doutons pas, cette négociation va faire l’objet d’une attention des salariés sans commune mesure avec les négociations passées. D’autant que la décision « finale » n’est pas, cette fois, entre les mains d’un seul et unique individu, mais appartient à la majorité de ceux que l’on appelle les « partenaires sociaux ». Autrement dit, il est tout à fait envisageable de voir cette négociation se conclure par un accord de progrès.

 

La CGT aborde donc cette négociation avec détermination et la conviction que la décision autoritaire sur les régimes de base ne doit pas entraîner en chaîne une dégradation dans tous les régimes.
 

Soyez-en certains, tout au long des discussions à venir, la CGT formulera des propositions qui s’inscrivent dans cette volonté non seulement de préserver les droits des retraités actuels et futurs, mais aussi et surtout de les améliorer, en cohérence avec ce qu’elle a porté tout au long de ces derniers mois.

 

Ainsi, la CGT présentera des propositions précises, tant sur le prix d’acquisition du point que sur sa valeur de service dans chacun des régimes. Elle exprimera naturellement ses propositions quant à l’évolution du rendement là aussi dans chacun des régimes.
 

Elle présentera également des propositions afin d’améliorer les droits familiaux et conjugaux dans les deux régimes.
 

Elle présentera enfin des propositions en matière de financement, portant sur les taux de cotisations contractuels comme sur les taux d’appel.
 

Détermination ne rime pas avec naïveté.
 

Nous le savons, les discussions seront âpres et difficiles. Nous connaissons très bien les intentions du Medef. Il est le véritable instigateur de la loi portant réforme des retraites.
 

Qu’il soit assuré qu’il aura affaire à forte partie.

 

La mobilisation pour les retraites n’est pas terminée.

 

Avec leurs organisations syndicales, les salariés feront en sorte d’être écoutés et entendus à l’occasion de ces négociations."

 

Montreuil, le 25 novembre 2010


Retour à l'accueil