Avec la CGT, les cheminots sont debout !

logo fede cheminots

Communiqué de la Fédération CGT des Cheminots (5 avril 2012)

Mercredi 04 avril 2012, environ 10.000 cheminots actifs et retraités se sont rassemblés près de la gare de Lyon à Paris dans le cadre d’un meeting national organisé par la Fédération CGT des cheminots pour le développement du service public Fret et voyageurs.

Dans un contexte où gouvernement et direction, main dans la main, veulent rapidement mettre fin au service public, ainsi qu’à notre statut, la CGT a proposé, autour d’un processus revendicatif, de faire agir les cheminots, actifs et retraités, de tous les collèges et de tous les métiers pour que l’avenir de la SNCF et des cheminots ne restent pas entre les mains de technocrates qui veulent faire du fric et rabaisser les conditions sociales.

Des conditions de travail déplorables

Cette initiative, conviviale et haute en couleur, a permis à des cheminots du matériel, des services communs, de l’équipement voie, du commercial voyageur, de la traction, des EALE, du Fret, etc… de s’exprimer sur la situation vécue par les cheminots au quotidien dans leur travail. Les témoignages ont été très éclairants sur ce que nous vivons sur les chantiers. Un stress de plus en plus marqué par le manque de moyens alloués pour exercer correctement son métier, le management exclusivement centré sur la productivité à réaliser au détriment de la sécurité du personnel et des circulations ferroviaires, de la qualité du service rendu.

Des cheminots déterminés

La Fédération CGT des cheminots, ses militants, ses syndiqués, portent des propositions claires pour développer le service public Fret et voyageurs. La direction et le gouvernement doivent entendre nos propositions alternatives sur la structuration de l’entreprise, la gouvernance, les conditions sociales, l’exercice des métiers et les conditions de travail en proximité, etc…
Comme nous l’avons dit, nous ne nous laisserons pas, au terme des assises du ferroviaire du gouvernement, confisquer le débat sur l’avenir de la SNCF comme entreprise publique.

Malgré l’ampleur de la mobilisation, la participation d’environ 10.000 cheminots à cette initiative, une grande partie de la presse a encore joué la carte du silence pour ne pas ébruiter que les cheminots continuent de lutter malgré les tentatives de déstabilisation orchestrées par la direction de la SNCF et le gouvernement en place.

La dynamique exceptionnelle qui s’est traduite lors de ce meeting doit nous inciter à ne rien lâcher et à nous mobiliser le plus largement possible, dans l’unité pour gagner sur les revendications des cheminots.

C’est pourquoi, tous les cheminots avec les syndicats CGT locaux doivent s’impliquer dans les Etats Généraux du service public ferroviaire que nous avons lancés, autour de projets de développement locaux, régionaux et nationaux.

La Fédération CGT des cheminots et ses syndicats, remercient l’ensemble des cheminots qui ont participé à ce rendez-vous et les invitent à venir renforcer l’organisation syndicale qui lutte, la CGT.

Retour à l'accueil