Blocage des ports : Le gouvernement responsable

L'union départementale CGT de Seine-maritime communique:

"Le 27 octobre 2010, en pleine lutte pour la sauvegarde des retraites à 60 ans, sous l’égide de l’Etat, les représentants du patronat et des salariés concluent un accord reconnaissant la pénibilité des métiers portuaires.

A la suite d’un remaniement ministériel, cet accord, issu de deux ans de lutte dans le cadre de la réforme portuaire est remis en cause.

Les agents portuaires et les dockers ne peuvent être tenus pour responsables de la baisse d’activité dans nos ports, les salariés en lutte exigent le respect des accords et donc la reconnaissance de la pénibilité de leur métier.

Avec deux grands ports maritimes de très haute importance nationale, le département de Seine maritime trouve une place non négligeable dans ce conflit.

L’Union Départementale des syndicats CGT de Seine Maritime apporte son soutien à cette lutte et exige que le gouvernement respecte ses engagements.

Le dialogue social, cher au locataire de l’Elysée, ne peut pas être symbolisé par un yoyo. La cohérence et la continuité doivent être de mise dans toute circonstance."

Rouen, le 3 février 2011

 

Retour à l'accueil