Au neuvième jour du conflit, les cheminots, rejoints par les intermittents, les intérimaires, les privés d’emploi ont manifesté ce jeudi matin à Paris à l’appel unitaire des unions syndicales régionales CGT, FO et SUD.

Dans le cortège de plusieurs milliers de personnes, nous avons demandé à trois cheminots de nous dire pourquoi ils combattent la réforme en débat à l’Assemblée. Comment elle va changer leurs conditions de travail au service des usagers.

Retour à l'accueil