DIR (ex-DDE): un métier à risques pour ceux qui font un vrai travail

Les militants CGT des routes  de la région dieppoise nous alertent !

"Depuis le début de l'année sur les routes pour la DIR (direction inter-départemental des routes) et le personnel des conseils généraaux, les accidents, auquels il faut bien ajouter les suicides, se multiplient.

  • => Le 29 février 2012, dans l’Ain, un agent a été fauché alors qu'il allait a pied le long d'une route.
  • => Le 19 mars 2012, dans la Loire, un agent du conseil général a été percuté par un véhicule alors qu'il ramassait des déchets sur le bas-coté de la route départementale. 
  • => Et le 24 avril un agent de la DIR Bretagne (DIRO) est mort brulé sur la RN 12 dans son véhicule alors qu'il faisait une protection. Il a été percuté par un camion citerne.(lire: RN12 (DIRO) Impressionnante collision entre deux camions : Deux victimes)

S'ajoute à cela que la profession n'échappe pas à la vague de suicides qui touche toutes les entreprises et services publics.

C'est la marque d'une gestion orientée uniquement vers la rentabilité à tout prix et avec une réduction toujours plus drastique des moyens, das le cadre de la politique de non remplacement d'un fonctionnaire sur deux. Cela se traduit toujours par des pressions individuelles ou collectives et des choix arbitraire sans concertation; bref par l'absence de dialogue social :

  • => Dans le Pas-de-Calais au conseil général deux agents se sont suicidés (pression et choix arbitraire sans concertation, absence de dialogue social ),
  • => Un agent c'est pendu dans le dépôt de sel.

Que ce soit sur Routes Nationales, Routes Départementales, mais aussi sur tout le réseaux et les infrastructures, VN et PM, la CGT réclame pour ces personnels :

  • => La reconnaissance de la pénibilité par des actes concrets de création d'emplois,de moyens matériels supplémentaires et de gestion de travail appropriée.
  • => La réparation de la pénibilité par l'octroi de 25% de bonification pour tous les agents exerçant sur les réseaux et infrastructures
Retour à l'accueil