Elections à la Mutualité sociale agricole : votez CGT

Voter pour les candidats CGT, c’est exiger avec force une véritable politique de santé et de protection sociale répondant à vos besoins.


Entre le 5 et 20 janvier 2010, les salariés de l’agriculture, des industries agroalimentaires, du Crédit Agricole, de Groupama, de la MSA vont élire pour cinq ans, leurs délégués cantonaux à la Mutualité Sociale Agricole (MSA).

Les délégués composeront l’assemblée générale chargée d’élire les membres du Conseil d’administration et de contrôler son activité.

Au moment où les enjeux d’une protection sociale solidaire prennent une importance particulière, parce qu’attaquée de toutes parts et mise en cause par les intérêts privés, ce scrutin revêt une importance particulière. Il sera n’en doutons pas, observé par le gouvernement et le patronat qui s’apprêtent à ouvrir le chantier de la retraite par exemple.


Lire la suite sur le site de la Confédération CGT

Nos revendications sociales fondamentales sont légitimes. Les conditions de travail, la précarité cassent les salariés de l’agriculture et des organismes professionnels agricoles. Les moyens existent pour répondre à nos revendications.

VOTEZ CGT POUR


Améliorer toutes les prestations, c’est possible
Nos revendications sociales fondamentales sont légitimes. Les conditions de travail, la précarité cassent les salariés de l’agriculture et des organismes professionnels agricoles. Les moyens existent pour répondre à nos revendications.

La retraite
 => Retraite à taux plein à 55 ans pour les travailleurs ayant exercé des travaux pénibles et à 60 ans pour tous, et revalorisation immédiate des pensions de 300 €,
 => Un revenu de remplacement égal à 75 % de la moyenne des rémunérations des 10 meilleures années (brutes primes incluses) avec un minimum égal au SMIC.

La famille

 => Développement d’une politique familiale solidaire,
 => Adoption d’un mode d’indexation pérennisant le pouvoir d’achat des prestations familiales,
 => Le congé de maternité doit être porté à 24 semaines,
 => Versement de l’allocation familiale dès le 1er enfant, sans condition de ressources.


=> Droit à la santé pour tous avec de meilleurs remboursements et la fin des dépassements d’honoraires,
=> Développement des hôpitaux et maternités Publics de proximité, notamment en zones rurales,
=> Amélioration des conditions de travail,
=> Une véritable politique de prévention,
=> Une meilleure reconnaissance et indemnisation des maladies professionnelles,
=> Un suivi particulier pour les salariés de plus de 50 ans, prenant en compte notamment une meilleure reconnaissance de leurs expériences et compétences,
=> Amélioration de la présence de terrain de la médecine du travail.

Les bases du régime agricole doivent être confortées et améliorées. La MSA repose sur le guichet unique qui regroupe en un seul lieu les différentes branches de la protection sociale (maladie, accident du travail, vieillesse, famille), sur l’action sanitaire et sociale et sur les valeurs du mutualisme, source de solidarité. Les missions de service public de la MSA doivent s’étendre à l’ensemble du champ de la protection sociale et exclure toute dérogation et toute ouverture aux assurances privées. Les services de proximité doivent être maintenus et développés. Cela suppose l’arrêt du plan d’action stratégique imposé par les milieux dirigeants de la MSA, le grand patronat agricole et le gouvernement. Nous poursuivrons nos combats contre toutes nouvelles fusions synonymes de suppressions de postes.

La MSA est le seul régime de protection sociale où les élections sont maintenues. Nous réaffirmons nos exigences immédiates de démocratiser la MSA, notamment en respectant la représentativité réelle des organisations syndicales à tous les niveaux.
Lutter pour la démocratie
Une mission de service public
La santé et les conditions de travail
Retour à l'accueil