Etonnants nouveaux contrats de travail à la SIARR

On sait que patronat et gouvernement sont engagés dans une véritable campagne d’intoxication destinée à démolir notre modèle social. Et au coeur de cette campagne, il y a la remise en cause du Contrat de travail dans sa forme actuelle.

De plus, chacun mesure que la disparition de la durée légale du travail aurait inéluctablement pour effet de supprimer le coût des heures supplémentaires pour l’employeur, tout en ayant des salariés corvéables à merci.

Et bien, la période électorale semble propice aux innovations patronales en matière de tentative de limiter des libertés de mouvement des salariés en dehors de leur temps de travail; ainsi le patron de la SIARR fait-il actuellement signer de nouveaux contrats de travail à ses salariés, dans lesquels il est stipulé: " (..) le salarié devra consacrer tout son temps et toute son activité professionnelle au service de la société, et ne pourra avoir aucune autre occupation professionnelle de quelque nature que ce soit sans l'accord préalable et écrit de la direction. (...)"

En quelque sorte, le salarié ne pourra plus utiliser librement son temps de repos, ni ses weekends; singulière conception de la liberté individuelle. La "Liberté d'aller et de venir", fondement de notre droit, est dans le colimateur.

A l'heure où nous allons fêter le 164e anniversaire de l'abolition de l'esclavage, ce nouveau contrat de travail résonne d'une manière singulière.

En conséquence:

Nous avons tous intérêt à battre Nicolas Sarkozy en élisant un nouveau Président de la République, pour:

  • => contribuer à créer un contexte plus favorable aux revendications et au progrès social qui nécessiteront toujours des mobilisations syndicales.
  • => réaffirmer la légitimité de l’action syndicale dans un pays démocratique.
  • => ouvrir de nouvelles possibilités pour intervenir dans la vie de l’entreprise et de la cité.

Et nous avons tous intérêt à être très nombreux dans les rassemblements et les manifestations du 1er mai pour défendre nos libertés !

1-maiDieppe, 10h30, Place Louis Vitet

Le Tréport, 11h00, Forum

Rouen, 10h30, Théâtre des arts

Le Havre, 10h30, Rond Point Avenue Maréchal Joffre

Elbeuf, 10h00, Hôtel de Ville

Le Trait, 11h00, Hôtel de Ville

Fécamp, 10h00, Maison des syndicats

Notre-Dame-de-Gravenchon, 10h00, Place des Hâlettes

Retour à l'accueil