Formation des médecins : pas de réelle éclaircie en vue !

A la suite du relèvement du numerus clausus, bloqué depuis trois ans, 8 000 étudiants seront admis l’été prochain en deuxième année de médecine.

Le nombre d’étudiants qui seront admis en médecine à l’issue de la première année commune aux études de santé (PACES) passera de 7 400 à 7 500 et le nombre d’étudiants venant d’autres filières (ingénieurs, grandes écoles) et autorisés à débuter médecine en deuxième année sera porté de 300 à 500.

Ce relèvement très modéré du numerus clausus prétend remédier à la pénurie de médecins dans certains territoires.

Il est évident que ce sera sera loin de suffire et ce n'est pas demain que les temps d'attente pour obtenir un rendez-vous vont se réduire, pas plus que cela ne diminuera la pénurie de médecins dans notre région.

Retour à l'accueil