France 2011: 3,8 millions de ménages ne peuvent se chauffer !

3,8 millions de ménages, soit environs 8 millions de personnes, ne peuvent se chauffer, ni éclairer leur logement, dénonce la fondation Abbé Pierre qui lance une campagne sur la précarité énergétique.

Un problème "sous-évalué, mal traité par les pouvoirs publics", qui n'a cessé de se développer à cause de la hausse de 50% des loyers en 10 ans et une "hausse dramatique des charges (gaz, électricité, fuel)", rappelle la Fondation.

Les mesures actuelles ne compensant pas ces hausses subies par les familles les plus modestes, la Fondation réclame notamment un "bouclier énergétique pour les plus démunis".

Pendant que "les 1%" vont se gaver à Noël et au 1er de l'An, "les 99%" vont restreindre leur consommation, et, pour les plus pauvres, passer les fêtes dans le froid.

Triste bilan d'une décennie de politique tout entière tournée vers l'accroissement des profits des plus riches, et qui a plongé le monde dans la crise. Et les organisations patronales poussent aujroud'hui les feux pour aller encore plus loin, en cherchant à tirer parti de la crise pour obtenir la remise en cause des principes fondamentaux du droit social. Demain peut don être bien pire encore que ce que dénonce la Fondation Abbé Pierre.

Face au chantage sur les droits sociaux, qui n'aurait comme conséquence que d'accroitre le chômage et la misère, la CGT réaffirme ses dix exigences pour une autre répartition des richesses créées :

  1. - Revaloriser les salaires, les pensions et les minima sociaux, faire respecter l’égalité salariale femmes/hommes.
  2. - Contrôler les aides publiques aux entreprises.
  3. - Contraindre les entreprises à des alternatives aux licenciements.
  4. - Supprimer des exonérations fiscales et sociales sur les heures supplémentaires.
  5. - Stopper les suppressions d’emplois.
  6. - Développer les politiques publiques et les moyens des services publics.
  7. - Réformer la fiscalité en profondeur.
  8. - Créer un pôle financier public et établir un mécanisme de crédits à taux réduits.
  9. - Taxer les mouvements spéculatifs de capitaux et éradiquer les paradis fiscaux.
  10. - Mettre en place un fond européen de solidarité sociale et de développement économique.

 

 

Retour à l'accueil