Hôpital de Dieppe: la CGT agit, avec les salariés, contre le licenciement d'une CDD

2014-09-24-action-Hospitaliers-01-copie-1

Delphine est une mère de famille qui élève seule ses 3 enfants. Après 20 mois de bons et loyauwx services à la cuisine centrale de l'hôpital de Dieppe, elle vient d'apprendre que son contrat de CDD ne serait pas renouvelé à la fin septembre. Or dans 4 mois, elle devait être titularisée. Mais la direction préfère la précarité à la stabilité pour ses salariés, et veut la remplacer par un(e) autre CDD, et ainsi de suite.

Le syndicat CGT de l'Hôpital a tout tenté pour faire entendre raison à la direction, et l'amener à revoir sa position. Mais la direction fait la sourde oreille.

Le syndicat a donc déposé un préavis de grève, pour être reçu. Mais même avec un préavis de grève — système qui a, pourtant, été instauré par le législateur dans la fonction publique pour éviter la grève et trouver des solutions aux problèmes pour éviter la grève — la direction n'a pas voulu recevoir le syndicat. Elle n'acceptait de recevoir le syndicat qu'après le jour prévu pour la grève, soit le 30 septembre, veille du licenciement de Delphine. Inacceptable.

La grève a dont eut lieu, et un barrage filtrant a été installé devant la cuisine centrale. Mais à 9h00, la direction n'avait toujours pas donné signe de vie.

2014-09-24-action-Hospitaliers-02

Retour à l'accueil