L’emploi doit être mis à l’abri de la spéculation... l’information aussi !

2012-Paris-Normandie.png Les titres normands qui appartiennent au groupe Hersant Medias, sont sous une double menace.

  • => Celle, inquiétante, d'un plan social qui a été annonce sans être détaille.
  • => Celle, effrayante, d'une disparition a court ou moyen terme, parce que l'actionnaire principal, qui n'a pas mené les reformes structurelles ni investi dans une rotative moderne, semble se désintéresser du sort des salariés.

Depuis plus d'un an, les titres normands sont a vendre et ils n'ont pas trouve preneur.

Depuis le mois d'octobre, le groupe Hersant Media s'est associé au groupe belge Rossel (la Voix du Nord, notamment). Mais les titres normands ont été écartes de ce rapprochement. Trop de déficits.

La reprise de la presse normande arrivera peut-être, mais seulement quand une restructuration synonyme de destructions massives d'emplois aura été menée a bout.

Pour les salaries sacrifies, le seul horizon promis c'est la brutalité du pointage hebdomadaire a Pole emploi.

Comment a-t-on pu en arriver la ?

Les salaries de la presse normande sont en passe de payer la boulimie de Philippe Hersant. Rêvant d'un empire, le groupe Hersant Media a racheté les titres Paru‐Vendu au début des années 2000. Danse autour du Veau d'Or. Ces titres d'annonces gratuits avaient une excellente rentabilité, alimentaient pour tous les autres journaux du groupe un abondant cash‐flow. Dans la foulée, pour 160 millions d'euros, Philippe Hersant s'offrait La Provence et Nice‐Ma7n. Nouvelle danse autour du Veau d'Or. Mais les stratèges n'avaient pas vu venir ce qui existait déjà. La petite annonce gratuite sur internet.

Fini la rente et l'argent facile. Le marche s'est effondre en 2008.

Bilan ? Les titres Paru‐Venu et les sociétés qui les animaient (Hebdoprint et Comareg) ont été liquidées fin 2011.

Bilan ? Prés de 5000 destructions d'emplois, le plan social le plus important de 2011 et des salaries remercies avec le minimum légal.

Bilan ? ....

Pour en savoir plus:

Meeting pour la défense de l’emploi

notamment industriel,

et la défense de la presse quotidienne régionale

Le 24 février 2012, 12h00

au journal

33, rue des GrossesPierres,

76250, DévilleLesRouen

pdf-dist téléchargez le journal spécial Paris-Normandie Presse-Havraise publié par le syndicat CGT-Silpac

Retour à l'accueil