L'Etat pille le 1% logement

 

Lu sur le site de la CGT logement

 

Communiqué du Conseil social HLM (Paris, le 8 juillet 2011)

 

Le Conseil Social du mouvement Hlm, composé de 31 organisations nationales, a décidé de faire part de ses très vives inquiétudes sur le financement des logements locatifs sociaux.

 

Le Conseil Social, lors de sa réunion du 6 juillet 2011 s’est ému de la mainmise totale de l'Etat sur le 1% logement. L’État exige désormais que la participation des entreprises à l’effort de construction finance la totalité des dépenses engagées dans le programme de la rénovation urbaine, par un nouveau prélèvement de 3,4 milliards d’euros en trois ans, dont 1,25 milliard en 2012, 1,2 milliard en 2013 et 950 millions en 2014.

 

Après la ponction sur les organismes Hlm, de 240 millions d’euros par an sur trois ans, l’État met ainsi en péril l’existence même du dispositif du 1% et réduit considérablement les sommes destinées au financement du logement locatif social.

 

Le Conseil social HLM est composé des associations familiales, des associations de défense des locataires, des syndicats ouvriers (dont la CGT), des associations d'élus (Maires, départements, etc.), et des syndicats patronaux (dont le Medef).

 

Les membres du Conseil Social HLM

Association Force Ouvrière Consommateurs (AFOC), Confédération Générale du Logement (CGL), Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV), Confédération Nationale du Logement (CNL), Confédération Syndicale des Familles (CSF), UFCS & Familles Rurales, Union Nationale des Associations Familiales (UNAF), Assemblée des Conseils Economiques, Sociaux et Environnementaux Régionaux de France CESER de France, Assemblée des Communautés de France (ADCF), Assemblée des Départements de France (ADF), Association des Maires de France (AMF), Association des Maires de Grandes Villes de France (AMGVF), Caisse Nationale d’Allocations Familiales (CNAF), Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME), Fédération Française du Bâtiment (FFB), Mouvement des Entreprises de France (MEDEF), Confédération Française Démocratique du Travail (CFDT), Confédération Générale des Cadres (CFE-CGC), Confédération Générale du Travail (CGT), Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC), Force Ouvrière (FO), Aide à Toute Détresse Quart Monde (ATD Quart-Monde), Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale (FNARS) , Les Restaurants du Coeur, L’Union Nationale des Centre Communaux et intercommunaux d’Action Sociale (UNCCAS), L’Union nationale interfédérale des oeuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (UNIOPSS) , Fédération Nationale des PACT.

Lire aussi sur notre site :

Logement : la situation est perçue comme critique par les 75% des Français

1% logement : Le gouvernement doit cesser de le ponctionner pour financer les projets de l’Etat

Que faire du "1% logement", devenu Action logement ?

Le livret A doit rester au service du financement du logement social et du développement de l’emploi

 

Retour à l'accueil