La grève à la SNCF s'annonce forte pour mercredi

Voies-de-chemin-de-fer-04.jpgSi possible, reportez vos déplacements annonce un communiqué de l'AFP.

La SNCF prévoit d'"importantes perturbations", mercredi 11 juin, en raison de la grève organisée par quatre syndicats de cheminots avec seulement un TGV sur deux ou trois, selon les axes. Le trafic sera également largement perturbé sur les réseaux régionaux et francilien, avec seulement un TER sur trois et un Transilien sur trois en circulation.

Dans le détail, un TGV sur deux circulera sur les axes Nord et Est, et seulement un sur trois sur les axes Atlantique, Sud-Est et province/province. Le trafic des Eurostar sera normal, tandis que trois Thalys sur quatre seront en circulation.

Une réforme ferroviaire très contestée

Arrivant un an après la série d'accidents de chemins de fer qui a endeuillé l'Amérique et l'Europe dont la France, qui a montré combien les choix ultra-libéraux étaient catastrophiques, la nouvelle réforme ferroviaire ne vise pas à rompre avec eux.

Prétendument destiné à stabiliser la dette du secteur ferroviaire, cette réforme vise au contraire à préparer l'ouverture totale du réseau à la concurrence, et à aggraver le phénomène, dans le sul intérêts des actionnaires et de la spéculation stérile. Le texte prévoit de restructurer de nouveau les chemins de fer qui avaient déjà été éclatés en plusieurs entités: la SNCF et Réseau ferré de France — qui gère le réseau — mais où existe aussi une structure concurrente pour les gares, etc. Jamais, par exemple, il n'a été aussi difficile qu'aujourd'hui d'organiser un voyage de groupe par chemin de fer; demain, avec l'émiettement de l'offre, ce sera pire !

En réalité, le projet est une fuite en avant ultra libérale, qui ne règlera en rien en matière d'endettement pour la SNCF — au contraire il va l'aggraver — et ne va pas assez loin dans la réunification des deux entreprises, séparées en 1997.

L'appel à la grève a été lancé par la CGT, premier syndicat chez les cheminots, et SUD-Rail, troisième syndicat. Deux autres organisations, FO et First, se sont jointes au mouvement qui prendra effet mardi, dès 19 heures, et sera reconductible par période de 24 heures.

Cette grève intervient à une semaine de l'examen par l'Assemblée nationale du projet de réforme ferroviaire.

Lire parmi nos précédents articles (Plus dans la catégorie Cheminots et Transports):

Retour à l'accueil