La Poste d’Envermeu en panne d’informatique depuis le 3 décembre

 

Voilà un vrai scandale ! Les usagers de la Poste d’Envermeu ne peuvent plus bénéficier du service normal d'un bureau de poste, depuis le 3 décembre.

 

Plus de vente de timbres, ni d’objets postaux. Plus de délivrance d’argent liquide au guichet. Etc. Mais on peut encore ouvrir un livret A, et faire quelques transactions financières. Il y a encore le conseiller financier : ouf !

 

Les usagers sont contraints de se déplacer au bureau de St Nicolas d’Aliermont pour faire leurs opérations postales ; encore faut-il avoir un véhicule pour le faire !

 

La raison ? Les services techniques de la Poste n’ont plus les moyens de faire face aux besoins d’aujourd’hui. Les techniciens sont tous occupés à l’installation des nouveaux bureaux de poste dans les grandes villes, dont le reloookage est considérés comme prioritaires.

 

Envermeu se trouve au confluent d’une contradiction majeure :

  • => D’un coté la direction ne cesse de réduire les emplois et refuse des embauches dans les services techniques
  •  => De l’autre elle veut devenir une Banque, au service de son actionnaire : l’Etat, pour qui le seul but est la rentrée du dividende ; d’où les efforts faits dans les grands bureaux de Poste pour monter le visage de la modernisation.

Le résultat ? Alors que nous sommes en 2010, voici donc que les habitants d’Envermeu sont renvoyés 200 ans en arrière, à l’époque où le bureau de Poste n’existait pas.

 

En quelques années les Envermeudois ont perdu :

  • => Leurs facteurs (qui sont montés à St Nicolas)
  • => Leur bureau de Poste de plein exercice (Transféré à St Nicolas)
  • => Leur receveur (receveuse); => son absence interdit désormais la délivrance d'argent au public, car il faut l'autorisation "informatique" de la Banque postale pour obtenir de l'argent, alors qu'autrefois le receveur avait le pouvoir de le faire de sa propre autorité.
  • => et maintenant la vente de timbres, d'objets postaux, délivrance d'argent liquide, etc.

Bravo ! Aujourd'hui, les habitants d'Envermeu sont complètement abandonnés par la République, dans une période particulièrement difficile de froidure, de neige et de verglas.

 

Premières victimes colatérales de la privatisation de la Poste, il n’est pas sûr que les habitants se félicitent longtemps du choix fait par les privatiseurs, dont leur conseiller-général-maire, Président de la Communauté de Communes des Monts et Vallées, est l’un des principaux soutiens locaux.

 

Il n'aura pas fallu deux ans pour que la "réforme" de la Poste montre sa nocivité; pourtant tous savaient les conséquences néfastes que cela allait provoquer : lisez notre "Post" de septembre 2008: Usagers, défendez votre Poste publique !

 

Retour à l'accueil