Le 10 février 2012, on se mobilise pour l'emploi en Seine-Maritime

Participons massivement, au rassemblement pour l’emploi, devant la raffinerie Pétroplus à Petit Couronne, à 12h30.

http://img.over-blog.com/191x291/0/24/81/01/Divers/114313753_4a7d111939.jpg  En présence de Bernard Thibault

Téléchargez l'Info luttes N°9 de l'Union Départementale CGT de Seine-Maritime

L’emploi industriel : Un bilan catastrophique au niveau national…

La CGT, lors d’une conférence de presse le 16 janvier 2012, a lancé une campagne pour l’emploi industriel et la réindustrialisassions en France.

En cinq ans, l’emploi industriel a reculé de 300 000 emplois en induit.

L’emploi industriel représentait 30% en 1960 et il ne représente plus que 11% aujourd’hui.

Alors que le MEDEF et le gouvernement portent largement la responsabilité des crises successives, ce sont les salariés, les chômeurs et les retraités qui sont appelés une fois de plus à payer l’addition sociale.

Dans le secteur de l’automobile, 101.000 suppressions d'emplois en 10 ans.

Selon les chiffres du CCFA (le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles), l'industrie automobile française a supprimé un peu plus de 100.000 postes en 10 ans, soit une baisse de 30% des effectifs environ. La filière employait en effet 321.000 personnes en 2000, contre 220 000 en 2010. Dans le détail, les constructeurs d'autos emploient aujourd'hui 137 000 salariés, contre 187 000 il y a 10 ans. Les équipementiers, eux, font actuellement travailler 60 000 personnes contre 113 000 auparavant.

Cela va continuer si l’on ne réagit pas !

Renault : L’entreprise Renault s’était engagée à maintenir l’emploi en France lorsqu’elle avait reçu trois milliards d’euros de prêts de l’État en 2009 pour amortir les effets de la crise.

Renault inaugure aujourd’hui, son usine géante au Maroc, (après avoir pressé comme des citrons les salariés en Roumanie, où le salaire moyen est de 450 euros, Renault vise les salariés au Maroc où le salaire moyen n’est que de 250 euros).

Le débat sur la délocalisation automobile rebondit.

En Seine-Maritime, face aux attaques dans le secteur industriel (fermeture de Cooper à Bolbec, chez NPC à Caudebec les Elbeuf, au projet de fermeture chez Legrand à Montville, l’avenir de Renault Sandouville, etc.), face aux problèmes d’emplois dans le secteur privé et dans les services publics.

L’heure est à la mobilisation

Participons massivement, au rassemblement pour l’emploi, devant la raffinerie Pétroplus à Petit Couronne, à 12h30, le 10 février 2012. (Restauration sur place)

Retour à l'accueil