Le CNH (Conseil National de l’Habitat) rejette les projets de décret sur les allocations logement :
Baisse des loyers, taxation des profits immobiliers et hausse des APL !

Lu sur le site de la CGT logement

 

Tandis que l’IRL (Indice de référence des loyers), augmentera les loyers 1,9%  en janvier prochain, le Gouvernement projette de revaloriser les allocations logement de moins de 1% pour l’année 2012. En réalité il s’agit d’un gel, car la revalorisation est arrondie à la centaine d’Euros la plus proche, et le plus souvent la centaine inférieure.  

Le Conseil National de l’Habitat, instance de consultation réunissant les acteurs institutionnels et associatifs du secteur du logement et de l’habitat a rejeté ces 2 projets de Décret. Ce vote n’jnterdit certes pas leur publication par le Gouvernement, mais devrait s’il respecte cette institution, en tenir compte et ls réajuster, ou à défaut geler l’IRL.

Ce rejet traduit l’exaspération  et les inquiétude du monde du logement face à cette politique qui épargne la rente locative et immobilière, tout en accablant les locataires et les accédants à la propriété, au prétexte de rigueur budgétaire provoquée par les errements et la cupidité des milieux de la spéculation financière et immobilière.

De plus chaque année depuis 10 ans, de nouvelles mesures d’érosion des allocations logement sont prises, renforçant la précarité des locataires modestes, dans ce contexte hautement spéculatif qui a vu flamber de plus 50% les loyers à la relocation et de plus de 100% les prix de l’immobilier.

Droit Au Logement, salut ce vote, et demande, avec les signataires de la plate forme logement des mouvements sociaux :

  • => la baisse immédiate des loyers de 10%, pour redonner de l’oxygène à tout ceux et celles qui souffrent des loyers chers et de l’inflation sur les dépenses courrantes, alors que les revenus des couches populaires sont en baisse
  • => la taxation vigoureuse des profits tirés et accumulées ces 12 dernières années par la spéculation immobilière, foncière et la cherté des loyers, afin de renflouer les caisses publiques et rendre le logement accessible à tous.
  • => la revalorisation conséquente des allocations logement et l’abandon de ce projet de Décret scélérat!

Il est temps que les mal-logés, les locataires et les accédants s’unissent, pour mettre en place une mobilisation sans précédant contre la ponction indécente de leurs revenus opérée par les “profiteurs du logement cher”.

Retour à l'accueil