Le vrai travail qui tue à la SNCF !

Depuis le début de l’année 2012, quatre cheminots de l’équipement sont morts dans le cadre de leur travail.

  • => 19 agents ont été intoxiqués par des gaz dangereux sous le tunnel de Chantenay près de Nantes suite à la défaillance du système de sécurité sous-traité à une entreprise privée.
  • => Hier, à Avignon, c’est un agent caténaire qui a été victime d’une très grave électrocution (1500V) qui l’a entraîné dans une chute de 5 mètres de hauteur.

Depuis des mois, la Fédération CGT alerte sur:

  • => l’organisation des chantiers,
  • => les manques d’effectifs,
  • => la sous-traitance des missions y compris celles de sécurité à des entreprises privées,
  • => la modification des procédures réglementaires pour permettre à ces entreprises d’opérer sur les chantiers,
  • => sur l’usage abusif des travaux de nuit et de la déréglementation du travail.

L’ensemble de ces mesures appliquées à la « hussarde » par les Directions de la SNCF et de RFF sont à l’origine de ces accidents. Mais nos dirigeants englués dans leur logique financière refusent d’écouter les organisations syndicales et les représentants du personnel.
Au regard de la gravité de la situation et du nombre d’accidents, nous pouvons affirmer que la responsabilité des dirigeants des EPIC, SNCF et RFF, et celle du gouvernement sont aujourd’hui engagées.
Leur immobilisme dans un tel contexte les rendrait coupables.

La Fédération CGT des cheminots ne sera pas complice et nous n’hésiterons pas à appeler les cheminots à agir, y compris par la grève, si les dirigeants de la SNCF ne prennent pas dans l’urgence des mesures correctives.

Ainsi la Fédération CGT des cheminots estime que ceux qui prétendent détenir la définition du "Vrai Travail" en ont une vision mortelle pour les salariés.

Monsieur SARKOZY, vous n’avez pas votre place dans la rue le 1er mai car cette journée appartient aux travailleurs.

Montreuil, le 26 Avril 2012

Lire le tract au format PDF   pdf-eb697.png

Retour à l'accueil