Les briseurs de grève de la direction de la SNCF en action dans la nuit du 3 au 4 janvier 2012 en gare Dieppe

Il y a au dépôt SNCF de Sotteville les Rouen un service spécialisé qui s'appelle "Service logistique intérieure". Ses fonctions sont de faire les pleins de sables, d'huile, d'eau et de gasoil des autorails et automotrices. Il dispose pour cela d'aires spécialement aménagées pour respecter les normes environnementales, et assurer la sécurité incendie des bâtiments et du personnel.
Ce service est en gréve depuis lundi 2 janvier 2012 à l'appel de la CGT et de SUD, ce pour la seconde fois depuis le mois de décembre, pour revendiquer des effectifs supplémentaires. Car au moment où le chômage explose partout, dans les services de la SCNF on croûle sous la charge de travail et on ne remplace pas les départs.
Depuis hier soir lundi 22h30, la direction SNCF a mis en place, pour tenter de briser le mouvement de gréve, un système qualifié "mise au niveau" en gare de Dieppe. En fait il s'agit, à l'aide de camions citernes, de faire le plein de carburant. Cela se passe sur les quais des voyageurs de la gare de Dieppe. Des cadres de la SNCF, au nombre de 6, assurent la protection des salariés des entreprises sous-traitantes mobilisés pour cette affaire. Les camions interviennent sur les quais mêmes de la gare, et cela se fait sans aucune protection réelle (un seul extincteur, pas de sable etc.).

Cela se passe en France, dans un pays "démocratique", où le droit de grève est une liberté et un droit, et l'acte de briser une grève un délit !

  2012 01 03 24022012 01 03 2383

2012 01 03 2388  2012 01 03 2406

2012 01 03 24052012-01-03_2408.jpg

2012 01 03 2398


 

Pour être tenu au courant des nouvelles publication du site de l'UL CGT de Dieppe, inscrivez votre mèl dans la colonne de droite, et vous recevrez une newsletter à chaque nouvelle publication.

 



Retour à l'accueil