Les cheminots s'adressent aux usagers de la ligne Dieppe-Rouen

Les syndiqués CGT cheminots de Dieppe se sont adressés aux usagers par voie de tract. Voici en substance ce qu'ils disent:

" De plus en plus, les usagers dieppois ne sont pas épargnés par des dysfonctionnements à répétition, comme les connaissent partout en France les autres utilisateurs de la SNCF :

  • - Trains en retard,
  • -  Trains supprimés,
  • - Trains sans chauffage alors que les températures sont descendu très bas,
  • - Trains sans toilettes,
  • - Des usagers debout faute de places assises, par manque de wagons,
  • - Des gares fermées avec pour seul guichet, un distributeur automatique,
  • - Des trains qui mettent plus d’une heure pour relier Dieppe à Rouen ; on se croirait revenu au temps du début de la vapeur, car, le savez vous, avec certains train il est interdit, désormais, de dépasser la vitesse de 80 km/h,
  • -  Etc.….

Voilà le lot quasi-quotidien des usagers: c'est inadmissible !

Fait inquiétant : cette situation ne cesse de s’aggraver : Le dimanche 6 février, encore, le train corail de 18h58 qui relie Dieppe à Paris à étais fait en autorail, imposant un changement de quai à Rouen.

Pour les usagers se rendant à Paris, s'ajoutent sur la ligne Le Havre-Paris, les mêmes problèmes, avec une gravité  démultipliéé. Les trains y sont en permanence en retard, mais le PDG de la SNCF semble considérer la chose comme normale: il n'a pas placé cette ligne parmi les lignes propritaires qui vont bénéficier de travaux urgents. Cela veut dire que la situation intolérable que connaissent les usagers va perdure et s'aggraver ! scandaleux !

 

D’une manière générale, pour les usagers sont vitimes de la politique de suppressions d’emplois décidée par la direction de la SNCF. Cela se traduit par:

  • - Des retards ou suppression de train,
  • - La déshumanisation
  • - La fermeture des gares,
  • - Des guichets en moins,
  • - Une présence humaine en baisse dans des trains de plus en plus fréquentés.

La situation devient intenable pour assurer le service. A l’origine d’une baisse générale de la qualité du service public ferroviaire il y a :

  • - la suppression des équipes de réserve dans de nombreux dépôts,
  • - la diminution d’emplois à l’entretien du matériel,
  • - la diminution d’emplois à la maintenance de la voie,
  • - le recours à des entreprises sous-traitantes ou à des intérimaires pour faire le travail,

Evidemment, et conjointement, les conditions de vies et de travail des cheminots se dégradent.

ça suffit ! il faut changer cela, et revenir à une politique de Service Public, dans l'intérêt des usagers, comme du personnel ! 

Comment améliorer la qualité de service du trafic ferroviaire ? Le syndicat CGT des cheminots de Dieppe fait des propositions :

Sur Dieppe et sa région des projets de l’EPR à Penly, du parc Eoliens offshore, ou la perspective de l’axe Seine Grand Paris avec, entre autre, la réalisation future d’une ligne à grande vitesse Normandie, posent clairement la question de la place, le rôle, et le dimensionnement du transport ferroviaire. Le développement du transport ferroviaire constitue un enjeu pour notre territoire.

Pour répondre aux besoins des usagers, et améliorer les conditions de travail des salariés, le syndicat CGT des cheminots de Dieppe relance ses revendications pour:

  • - L’électrification de la ligne  Dieppe / Rouen, pour permettre de gagner 1 à 2 mn après chaque arrêt, grâce à l’accélération permise par les moteurs électriques, en lieu et place de la molesse du diesel.
  • - Le doublement de la voie entre Auffay et Longueville, pour permettre le croisement sur une portion bien plus longue que dans la seule gare d’Auffay, afin de supprimer les retards liés au croisement des trains.
  • - La coordination des différents modes de transports (bus, taxi, vélo, location de voitures et pourquoi pas de scooters) avec un vrai pôle multimodal à côté de la gare de Dieppe,
  • - La remise en état des voies du port de Dieppe, pour permettre aux transitaires de préférer le rail, moins polluant, à la route.
  • - La remise en fonctionnement du raccordement de Saint Pierre (sortie du tunnel de Dieppe), pour permettre le retournement des locotives,
  • - La remise en conformité de la ligne Dieppe/ Penly, voire jusqu’au Tréport, pour amener les matériaux lourds jusqu’aux différents chantiers,
  • - La création d’une plate forme fret multimodale sur la zone de Rouxmesnil.
  • - La reconstruction et la réouverture de la ligne Dieppe-Serqueux, pour réduire le temps de transport des usagers pour accéder à Paris et au nord-ouest de la région parisienne.

Le syndicat des cheminots CGT de Dieppe propose la création d’un comité de ligne Dieppe-Rouen pour faire participer les différents acteurs (usagers, industriels, transporteurs, politiques, associations, etc) à l’élaboration de cette politique.

Ce sont là autant de sujet que le syndicat des cheminots CGT de Dieppe souhaite aborder rapidement avec les différents acteurs de la vie économique et sociale dieppoise.

Ensemble usagers et cheminots, mobilisons nous pour remettre la SNCF sur ses rails !"

Retour à l'accueil