Les facteurs de Dieppe, Eu, Saint-Nicolas, Bacqueville, se battent contre le chômage et pour la qualité de service

À Dieppe, Bacqueville-en-Caux, Offranville, Eu ou encore Saint-Nicolas-d’Aliermont, les facteurs sont en lutte, depuis le mercredi 22 octobre 2014 à l'appel de la CGT et de SUD.

A l'origine c'est l'annonce de la direction de ne plus payer les heures supplémentaires et sa demande faite aux facteurs de rentrer au bureau, même si la tournée n'est pas terminée, et de ramener au bureau le courrier non distribué faute de temps. Cela a provoqué, bien évidemment, la réaction unanime des facteurs qui sont attachés à la qualité de service, et au service public.

Depuis des années, la direction allonge les tournées, sous prétexte d'une baisse de trafic.

Pourquoi fait-elle cela? Pour ne pas remplacer les nombreux départs en retraites, et faire plus de profit; donc, la direction de La Poste participe, à son niveau, à l'augmentation du chômage.

La direction de la Poste, après avoir:

  • > Cassé le statut des fonctionnaires et remplacé les fonctionnaires par des CDI
  • > Créé une Convention collective, aux droits inférieurs au statut des fonctionnaires
  • > Réduit les volants de remplacement, et donc l'emploi stable, et fait appel à des intérimaires et CDD.
  • > Mis en place un dispositif qu'elle appelle "sécabilité", pour faire faire par les facteurs voisins, la tournée d'un facteur malade,

Aujourd'hui elle demande aux facteur de saboter leur tournée de distribution, en leur refusant le paiement des heures supplémentaires ! C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase !

Est-ce terminé? Pas du tout !

> A Eu, une réorganisation des tournées est annoncée pour novembre. Quatre tournées seront supprimées, pour supprimer encore des emplois et augmenter le chômage.

Pourtant la Poste a reçu 297 millions d'euros de l'État, au titre du CICE; millions d'euros payés par nos impôts;

Pourtant dans "CICE" il y a "Emploi" ! Le CICE c'est fait théoriquement pour "l'emploi". Mais la direction de la Poste ne comprend pas ce terme comme devant conduire à une augmentation d'emploi  (C'est vrai que le terme Emploi, de "CICE", ne précise aucunement qu'il faille "maintenir l'emploi"; cela peut donc vouloir dire "faire moins d'emploi", ou pour "détruire l'emploi", d'autant que le gouvernement se refuse à vérifier l'utilisation de ces sommes).

En conséquence la direction de La Poste fait comme les autres directions d'entreprises: elle gave son actionnaire, plutôt que de contribuer à la lutte contre le chômage. Mais qui est son actionnaire ? l'État ! Donc l'État récupère par derrière, ce qu'il donne par devant !

Beau tour de passe-passe ! Elle n'est pas belle la vie ?

Les résultats de cette politique ?

  • => La baisse de la qualité du service postal
  • => L'augmentation du chômage et de la précarité: la fermeture de l'avenir pour les jeunes.
  • => L'augmentation du tarif du timbre, pour l'usager de base, et la modulation des tarifs pour les entreprises.
  • => la gabegie des petits fours et des frais de déplacement dans les "colloques" et "réunions" à participation obligatoire qu'elle multiplie pour "bourrer le mou" à ses cadres et plus largement le personnel.

Ajoutons que La Poste est une entreprise singulière: il n'y existe pas d'IRP ! Juste des CHSCT, mais pas de DP (Délégués du personnel), ni de CE (Comité d'entreprise).

En quelque sorte, La Poste est devenue un laboratoire antisocial, qui teste en temps réel les lubies du Medef et du gouvernement Valls et Macron; les agents de la Poste sont aujourd'hui devenus des esclaves modernes, aux droits inférieurs à ceux des autres salariés ! ça suffit ! 

Si nous ne voulons pas que, demain, ce que vivent les facteurs soit notre lot à tous (Pas de paiement d'heures supplémentaires, pas de délégués du personnel, pas de CE, etc. avec, en plus comme dans toutes les entreprises, le mépris des directions), soutenons la lutte les facteurs de Dieppe, Eu, Saint-Nicolas d'Aliermont.

Car les facteurs se battent contre le chômage et pour une bonne qualité de service, qui est, théoriquement, due aux usagers !

 

Retour à l'accueil