Les Français ont perdu 1500 euros de pouvoir d'achat en 5 ans

La CGT n'est pas la seule à le dire, le pouvoir d'achat des français recule. C'est que que vient de reconnaître le magazine "60 millions de consommateurs.

Le magazine "60 millions de consommateurs" de septembre estime en effet à 1500 euros par an, soit 125 euros par mois le recul du pouvoir d'achat depuis le début 2009. Les ménages français ont, selon lui, été amputés de 4% de pouvoir d'achat depuis cette époque. En cause : une augmentation notable du prix des dépenses contraintes, notamment le logement ou la voiture.  

Pour calculer ces variations, le magazine de l'institut national de la consommation (INC), s'est basé sur l'évolution des prix, des revenus, et de la consommation des ménages.

L’inflation grimpe plus vite que les revenus

Les économistes de l'INC ont d’abord calculé le revenu annuel moyen par ménage en incluant les revenus liés aux activités, au patrimoine et aux prestations sociales, et en déduisant les impôts directs et les cotisations sociales. Ils ont ainsi établi le revenu moyen à 37 517 € en 2009 et à 38 591 € en 2014, soit une augmentation de 1 074 € (+ 2,9 %).

Ensuite, ils ont étudié l’impact de l’évolution des prix sur le pouvoir d’achat, poste par poste, et pu calculer que l’inflation a emporté 2 570 € (– 6,9 %) au total.

Mais cela n'est qu'une moyenne: cela cache de grandes disparités. Les populations les plus touchés sont, ce n'est pas une surprise, les familles monoparentales, les jeunes et les personnes âgées.

La baisse du pouvoir d'achat pèse sur l'activité économique.

La CGT ne cesse de le dire: près de 95% de la population active est aujourd'hui salariée. C'est la consommation qui tire l'économie: il est donc impossible de relancer la machine économique si l'on n'augmente ni les salaires, ni les pensions.

De leur coté, les retraités sont cette année particulièrement malmenés: le blocage des retraites et l'augmentation des impôts pour plus de 2 millions de retraités, aura un effet négatif sur l'activité économique.

La solution ne se trouve pas dans les restriction de consommation que propose 60 millions de consommateurs. Ce n'est pas en ayant recours à la concurrence, en changeant nos habitudes ou en négociant. Il n'est pas sérieux de laisser penser que la solution se trouverait dans l'addition 10 € par-ci, 20 € par-là, d'économies, que les salariés pourraient redonner ainsi de la souplesse à leur budget familial. Cela fait des années que tout le monde fait cela et personne ne voit le bout du tunnel !

Pour la CGT il donc est urgent de revaloriser les salaires, et de porter le SMIC à 1700€ ! C'est aujourd'hui incontournable

Tous dans l'action les 30 septembre et 16 octobre !

 

Retour à l'accueil