Manif : 300 salariés de la presse écrite à Lille

2012-05-22-Manif-PN-Lille.jpg

 Lu sur le site de France 3 Nord-Pas-de-Calais

Journalistes, commerciaux ou ouvriers du livre, 300 salariés du groupe Hersant Média [dont Paris Normandie] se sont rassemblés sur la Grand'Place à Lille devant le siège de la Voix Du Nord, titre emblématique du groupe belge Rossel. Ils ont manifesté leur crainte de suppressions de postes dans le rapprochement du groupe Hersant avec le groupe Rossel.

Un plan social prévoit la suppressions de postes :

  • - 270 emplois sur 650 à L'Union, L'Est Eclair et l'Aisne Nouvelle
  • - 112 postes sur 352 supprimés à Paris-Normandie
  • - 200 salariés sur 600 à Nice-Matin

"Journalistes en soldes"

"On ne nous laisse pas le choix, les suppressions de postes sont posées en préalable à toute discussion", explique Fabrice Argenton, salarié au journal L'Union.

Hersant Média possède 27 journaux locaux français en métropole et en Outremer, et apporterait à la coentreprise les titres de ses pôles Champagne-Ardenne-Picardie (L'Est Eclair, L'Union, L'Ardennais...) et Provence, Alpes-Maritimes et Corse (La Provence, Nice-Matin, Var-Matin ...).

Premier groupe de presse francophone en Belgique, Rossel, qui possède déjà plusieurs titres en France, apporterait de son côté le journal "La Voix du Nord".

"Avec près de 900.000 exemplaires vendus quotidiennement, plus de 500 millions de chiffres d'affaires annuel et huit cents journalistes, le nouvel ensemble deviendrait l'un des trois leaders nationaux de la presse quotidienne régionale en France", avaient indiqués les deux groupes dans un communiqué en octobre dernier.

 

 

Retour à l'accueil