Office du tourisme: vers l'apaisement ?

A l'Office du Tourisme de Dieppe, les deux salaries ont été reçues ce lundi 19 mars en "entretien préalable  à un licenciement" suite aux témoignages faits dans le journal de France 3 Normandie sur le harcèlement qu'elles subissaient quotidiennement sur leur lieu de travail (voir les articles précédent).

Les deux entretiens n'auront duré que 10 minutes en tout, juste le temps pour le Président de l'Office du Tourisme de poser aux deux salariés la même question sur les raisons de leur intervention télévisée.

Les conditions de travail rendues très compliques depuis l'arrivée du nouveau directeur fût la réponse exprimées par des deux salaries. Cela avait d'ailleurs conduit l'ensemble des sept salariés à pousser la porte de l'Union Locale CGT Dieppe.

Il ressort de cet entretien, ce dont nous ne doutions pas, que, devant l'ampleur pris par l'affaire tant dans la région dieppoise que dans les collectivités locales, l'intention de porter plainte au pénal et les menaces de licenciement des salariés ne peuvent être suivis d’effet.

Attendons maintenant le courrier que vont recevoir les deux salaries du Président pour connaitre définitivement ses intentions; mais nous pouvons déjà dire que la perpective d'un apaisement est un premier soulagement pour ces deux femmes courageuses qui viennent de passer des semaines douloureuses.

Le collectif juridique de l'Union Locale CGT restera aux cotés des salariés jusque leur complète réintégration sans perte de salaire ,et il sera très vigilant pour que le harcèlement qu'elles subissaient quotidiennement ainsi que l'ensemble de leurs collègues, ne recommence pas dans le futur.

L'Union Locale se félicite aussi que l'apaisement semble être au rendez-vous, pour que les salariés puissent préparer sereinement la saison estivale au bénéfice de la région dieppoise, et que les salariés travaillent de nouveau dans des conditions normales.

Le collectif Juridique

Retour à l'accueil