Pour l’annulation des mesures anti salariés !

Communiqué du syndicat CGT des hospitaliers de Dieppe

Les hospitaliers, avec tous les salariés, sont la cible des plans d’austérité successifs :

  • => Accélération de la dégradation des retraites : Le recul de l’age de départ se ferait sur 5 ans et non plus en 6 ans. Des millions de salariés seront usés davantage au travail…
  • => Augmentation générale de l’impôt sur le revenu par le gel du barème.
  • => Doublement de la taxe sur les mutuelles (de 3,5 à 7%) qui va être répercutée sur les cotisations..
  • => Désindexation pour les prestations sociales : Les aides sociales étaient indexées sur l’inflation. Ainsi, les allocations familiales et l’aide au logement étaient censées progresser de 2,3% en 2012. C’est fini !
  • => Augmentation de la TVA : La TVA passe de 5,5 à 7% sur les titres de transport, la restauration, l’hôtellerie, les rénovations de logement, les médicaments non remboursés, les livres… Les familles paieront.
  • => Baisse de 500 millions d’euros des dépenses de santé prises en charge par la sécurité sociale.

Et maintenant, le jour de carence qui frappe les fonctionnaires !

Il est temps de stopper ces vols dont nous sommes victimes.

Il est temps de s’unir pour l’annulation de ces mesures.

Après l’appel intersyndical à la mobilisation interprofessionnelle, la CGT des hospitaliers vous invite à faire :

Grève mardi 13 décembre.

Rassemblement pour le retrait des mesures d’austérité, à 10h, dans le hall de l’Hopital, avant la manifestation.

Nous ferons aussi le point sur :

  • => Le paiement des heures supplémentaires au CH Dieppe.
  • => La mise en stage des contractuels.

Tout travail mérite salaire !

Nous demandons le paiement des heures supplémentaires.

Zéro paiement d’heures supplémentaires sur les fiches de paie de novembre qui arrivent actuellement dans les services.

Et pourtant…

  • => Les collègues accumulent des heures supplémentaires, parfois depuis 2 ans. Des collègues ont plus de 200 heures !
  • => Les collègues ne peuvent finir à l’heure et dépassent les horaires, parce que la charge de travail est trop lourde.
  • => Les collègues sont rappelées à domicile et viennent travailler sur des repos.

L’annulation à répétition des repos de 35 heures figure sur la ligne R35 des compteurs Chronos.

La Direction semble ne plus vouloir considérer ces R35 comme des heures sup.

Faudrait-il travailler gratuitement ?

Rappelons que la réglementation ne prévoit pas le report de repos sur plusieurs mois. Ce sont donc bien des heures supplémentaires que l’on a demandées aux agents de faire.

Les collègues ont travaillé, dans des conditions difficiles par manque d’effectifs.

En conséquence, la CGT demande :

  • => Le paiement en décembre des heures supplémentaires demandées (heures sup. + R35).
  • => Des renforts en effectifs pour faire face à la charge de travail (comme nous l’avons demandé récemment pour le SSR et la chirurgie ortho).

Dieppe, le 25 novembre 2011

 

Retour à l'accueil