Pour l'emploi, avec les salariés de Pétroplus

Communiqué de l'Union départementale CGT de Seine-maritime

Depuis le mercredi 28 décembre à 21 heures, les salariés de la raffinerie Pétroplus de Petit Couronne sont en grève, suite aux problèmes financiers de leur direction. L’UD CGT de Seine Maritime présente ce midi, devant la raffinerie, a apporté le soutien des syndicats CGT de notre département.

La CGT organise un rassemblement mardi 3 janvier à 12h00 à la porte de l'entreprise.

En 2008, l’Etat n’avait il pas trouvé 360 milliards d’euros pour sauver les banques de la faillite ?.
L’Etat porte l’entière responsabilité de l’avenir du raffinage en France et de Pétroplus.
Voilà ou cela mène, lorsqu’on laisse faire un groupe de spéculateurs financiers prendre le contrôle d’une partie de notre raffinage qui, aujourd’hui, ne peut même plus faire face à sa responsabilité industrielle.
Les banques sont également responsables de cette situation. Les mêmes qui ont profité de milliards d’euros de fonds publics et qui se comportent, aujourd’hui, en fossoyeurs d’entreprises et en « purs voyous ».
Peu importe le sort réservé aux salariés de la raffinerie en cette période de fêtes de fin d’année, les spéculateurs vont continuer à se goinfrer au caviar…
Pour la CGT, ce n’est pas une aide publique qu’il faudrait mais une prise de contrôle public.
Cette situation renforce la position de la CGT sur l’urgence de mettre sous contrôle public
toutes les activités liées à l’énergie.

En lire plus sur sur l'Info luttes N°66 publié par l'UD CGT 76

Retour à l'accueil