Prime dividendes : La prime ne répondait pas au besoin urgent d’augmenter les salaires

Il y a 6 mois, le gouvernement a adopté son texte « prime dividendes » qui, selon la CGT, ne répondait en rien à l’urgence d’augmenter véritablement les salaires.

Comme d'habitude, ce gouvernement prend toujours des initiatives sans aucune forme de concertation et ne répond en rien aux attentes des salariés. Même si la négociation sur la prime était obligatoire, le résultat lui ne l’est pas. En cas d’échec, l’employeur applique une décision unilatérale, mais c'est "pour des clopinettes".

De plus, les règles pour attribuer cette prime sont telles que très peu de salariés sont concernés.

Au final, entre l’annonce du gouvernement au départ de la prime 1 000 €, et la réalité de ce qui est sur la fiche de paye, il y a un abyme ! Le mécontentement est de mise pour le plus grand nombre.

Pour la Cgt, il est plus gagnant d’agir pour de véritables augmentations de salaire dans le public et le privé.

Les entreprises annoncent des profits records, des dividendes en nette hausse, alors oui, il est temps que les salariés puissent en bénéficier.

Tous dans l'action le 11 octobre

3 rassemblements organisés par la CGT, la CFDT, la FSU, l'Unsa, Solidaires, l'UNLycéens, l'Unef, suivis de défilés, sont prévus en Seine-Maritime

  • => Dieppe: 10h30 devant la sous-préfecture
  • => Rouen: 10h30 place Cauchoise
  • => Le Havre: 10h00 parking casino
Retour à l'accueil