Réforme des retraites: 79% des Français veulent qu'on la remette en débat !

 

Une enquête de l'"Observatoire français des retraites" réalisée par l'Ipsos pour l'Union mutualiste retraite montre que 79% des français souhaitent que les mesures adoptées à l'automne 2010 soient débattues de nouveau à l'occasion de l'élection présidentielle.

 

C'est particulièrement vrai pour les employés (90%), les ouvriers (87%), et les 45-59 ans (91%), c'est à dire les plus immédiatement concernés par les reculs des bornes d'âge.

 

A noter que cette remise en cause de la réforme est particulièrement forte chez les sympatisants de l'UMP, qui sont à 65% à vouloir qu'elle soit remise en débat.

 

La crainte sur le niveau des retraites explose: 76% des français sont inquiets, contre 65% en novembre. 68% sont inquiets pour leur niveau de vie contre 54% en mai 2010. L'inquiétude des Français croît aussi quant à la santé et l'accès aux soins (57%, contre 45%), ce qui n'est que la prise de conscience des Français, vis à vis de baisse continue des remboursements de la Sécurité sociale. 

 

Le sentiment de colère se renforce par rapport à l'automne 2010: A 54%, il gagne 1% dans l'ensemble des sondés, et atteint 74% des 45-59 ans, progressant de sept points par rapport à novembre dernier. Le sentiment de colère monte également chez les jeunes (56%); Y gagnant 6%, il dépasse même celui de leurs ainés.

 

L'étude montre que la prise de conscience sur les effets drâmatiques de cette réforme en matière de capacité du système à garantir les ressources des retraités se renforce. La confiance dans leur capacité de vivre de façon indépendante à la retraite perd 13 points, passant de 55% en novembre à 42% en mai 2010.

 

Cela confirme les observations que font partout les militants de la CGT, dans leur action quotidienne, tant ils sont interpellés partout par des salariés qui, n'ayant pas mesuré la gravité de ses effets, viennent les voir quasiment en détresse, lorsqu'il découvrent l'ampleur du désastre sur leur propre personne.

 

A la CGT, on ne lâche rien: rassemblons-nous ! Informons-nous ! Faisons grandir la prise de conscience ! Et demain (bientôt !) nous serons en capacité de retourner la situation !

 

L'argent existe ! Les retraites peuvent être financées ! On peut gagner ! La cupidité, et la domination des cupides, doivent reculer !

 

Syndiquez-vous CGT !

 

Retour à l'accueil