Réforme territoriale : tsunami annoncé contre l'emploi et la qualité de service !

Les salariés des communes, des communautés d'agglo, des département, des régions, et des nombreuses structures annexes comme les offices d'HLM etc. sont doublement concernés par les effets prévisibles de la réforme territoriale.

En tant que salariés et en tant que citoyens.

Cette réforme va être marquée par:

  • - La suppression des départements,
  • - La fusion des régions,
  • - l'agrandissement des intercommunalité à marche forcée,
  • - La mise en place des Métropoles qui conduiront, entre autre, à la suppression des prétendus doublons — le prétendu mille-feuille territorial —, la fusion des Offices de logements HLM, et la disparition des OPH municipaux, départemetaux, etc.,

L'objectif annoncé est de réaliser 11 milliards d'euros d'économie sur les Services publics territoriaux: cela ne va pas se faire tout seul !

Les "penseurs" du recul social sont à la manoeuvre: pour comprendre et imaginer la manière dont est pensée la réforme territoriale, ayons une réflexion interprofessionnelle ! Allons voir la manière dont d'autres réformes se sont passées; allons regarder du coté de la réforme des PTT de 1990 — qui a fabriqué La Poste et Orange —, de la réforme de l'ANPE (qui a donné Pôle emploi), de la réforme d'EDF, de la suppression de la DDE, ou encore de la réforme en cours des caisses de sécurité sociales et des Caf:

Quel sont les principes communs à ces réformes ?

  1. 1- recherche de gains de productivité par la concentration des services et les suppressions massives d'emplois (Moins 70 000 emplois sur 160 000 dans les télécoms ! presque un sur deux !)
  2. 2- éloignement du service de l'usager, devenu client.
  3. 3- développement des plateformes d'appel éloignées (certaines en Tunisie ou au Maroc), et fermeture des points d'accueils physiques.
  4. 4- utilisation exponentielle des nouvelles technologies (Smartphone, Internet), pour transférer une partie des investissements sur l'usager, ou le client.
  5. 5- industrialisation des processus, c'est à dire: division du travail, spécialisation à outrance, pertes de compétences, casse du métier.
  6. 6- accroissement de la pénibilité au travail, stress, suicides, etc. 

Avec la réforme territoriale, c'est donc un véritable tsunami qui se prépare à s'abattre sur des millions de salariés, qui sont déjà les plus maltraités de la fonction publique.

En plus de la remise en cause de la démocratie de proximité, c'est la destruction d'une réponse humaine aux besoins des gens :

  • => C'est moins de services pour les usagers,
  • => C'est moins d'investissement pour répondre aux besoins des habitants,
  • => C'est la suppression de centaines de milliers d'emplois.
  • => etc, ....

C'est face à ces enjeux que la C.G.T. a décidé une journée d'action interprofessionnelle le 26 juin 2014 (cliquez ici pour téléchargez le tract)

Retour à l'accueil