Retraites des patrons: Après la promulgation... le coup du chapeau

 

Flux RSS de la CGT

 

L’encre du Mont-Blanc présidentiel sur la promulation de la réforme des retraites n’était pas encore sèche, mardi soir, quand les sénateurs de la majorité ont adopté un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2011 qui allège le dispositif de taxation des retraites-chapeau allouées à certains dirigeants d’entreprises.

 

Lors du passage du texte à l’Assemblée nationale, le gouvernement a fait exonérer les petites rentes (inférieures à 300 euros par mois) de cette contribution. Les rentes inférieures à 300 euros par mois n’y seront pas assujetties, et les rentes comprises entre 300 et 500 euros seront taxées à 7%. Le Sénat a voté un amendement réhaussant ces seuils de 300 à 500 euros et celui de 500 euros à 700 euros.

 

Gonflés à bloc et décomplexés par la perspective d’un remaniement gouvernemental, sans doute ulcérés d’avoir été bousculés par des millions de manifestants contre la réforme des retraites, les sénateurs se sont vengés avec cet amendement, qui de l’aveu même de Roselyne Bachelot va coûter 20 millions d’euros.

 

Aux dernières nouvelles, Laurence Parisot n’a pas encore cru bon de brandir un énième code de bonne conduite pour siffler la fin de la récré...

Retour à l'accueil