Salaire, primes à la vente (PVV) et heures supplémentaires : victoire de la CGT FAPT

 

Le lundi 4 octobre 2010, la Direction de France Telecom a annoncé, en marge de la négociation sur la part variable (prime sur les ventes), qu’elle donnait enfin raison à la CGT sur la question de l’intégration de celle-ci dans l’assiette de calcul des heures supplémentaires.

 

C'est une avancée qui contribuera à freiner l'appétit des directions de tirer les salaires vers le bas, pour les remplacer par des primes à la vente,  qui sont une réinvention du salaire aux pièces (travail aux pièces), disparu après 1968.

 

On sait que les requins du patronat font descendre le salaire de base  des vendeurs tellement bas que, pour de nombreux salariés, seule la part sur les ventes leur permet de s'assurer un revenu décent. Cette mesure est un coup d'arrêt à cette dérive.


A l'heure où la question des retraites est au coeur de l'actualité, et que le gonflement des primes à la vente tire vers le bas l'assiette de son calcul, c'est avancée loin d'être mineure !

 

  • ► La régularisation interviendra sur la fiche de paie du mois de novembre 2010 avec effet rétroactif à la date du 29/12/ 2008.

  • ► Cette régularisation concernera tous les salariés en CDI, à temps complet ou à temps partiel (CDITP), ainsi que tous les fonctionnaires ayant effectué des heures supplémentaires.

 

Cette énorme victoire est le résultat de la lutte acharnée de la CGT et ses militants particulièrement dans les boutiques France Telecom Orange, pour le respect des droits des salariés. Leur intervention, les innombrables requêtes établies par les salariés, ont pesé sur la décision de France Telecom.

 

 

Partout dans les commerces et la grande distribution, exigeons l'application des mêmes mesures !

 

Téléchargez le tract de la CGT FAPT

 

Tous dans l'action le 12 octobre.

 

Manifestation à Dieppe: 10h00 devant la Chambre de Commerce et d'Industrie (Quai Bérigny)

 

Retour à l'accueil