Stagiaire impossible: rencontre avec le ministère

La réforme de la formation des enseignants et Conseillers principaux d’éducation, pilotée par le seul objectif de supprimer des milliers de postes, fait que la situation de stagiaire est devenue impossible !

Les victimes sont doubles :

  • => les élèves,
  • => et les jeunes enseignants stagiaires plongés brutalement, sans formation dans des classes, où ils doivent improviser leur métier !

Disons le clairement : le gouvernement SABOTE l’Education nationale, brise la vie de milliers de jeunes stagiaires pleins d’espoir et de dynamisme !

C’est IMMONDE ! Oui, véritablement ! IMMONDE !

Le seul objectif de ce gouvernement est bien de rendre les riches plus riches, plus arrogants, plus méprisants, et plus cupides, et abandonner la jeunesse, en lui créant les conditions les pires !

INDIGNONS NOUS !

Le 15 février 2010, une rencontre a eu lieu entre le Collectif « Stagiaire Impossible », l’intersyndicale (CGT Educ’Action, FSU, SE-UNSA, SGEN-CFDT et SUD éducation), et les représentantes du Ministère de l’Education Nationale, sur la situation des nouveaux enseignants

Résumé du compte-rendu :

"Audience très décevante, au cours de laquelle, comme vous pourrez le voir en lisant la retranscription des prises de parole, les membres du ministère n’ont fait qu’opposer langue de bois et fins de non-recevoir à toutes les revendications et toutes les demandes, générales ou particulières, complexes ou fort élémentaires (comme celles, répétées, de prochains rendez-vous, ou d’une simple reconnaissance des difficultés des stagiaires) avancées par le Collectif Stagiaire Impossible ou par les syndicats.

Certains passages auraient pu être amusants, s’ils n’avaient pas été consternants, tant les démonstrations de mauvaise foi et les refus systématiques ont été grossièrement imposés, du début à la fin, avec le mépris le plus total pour les deux stagiaires présentes (représentantes du Collectif Stagiaire Impossible). Les prises de paroles sont donc répétitives, montrant assez combien il est possible de ne pas être entendu lors d’une « audience »."

C’est bien par la lutte, et seulement par la lutte, que nous pourrons obtenir des avancées, et cette rencontre était une nouvelle occasion de s’en persuader.*

A lire sur le site de la CGT Educ'Action76/27

Acrobat.gif Téléchargez le compte rendu

Retour à l'accueil