Temps de travail: stop aux provocations, mobilisons-nous

infog-deconnexion.jpg

Au lieu d’agiter des chiffons rouges en annonçant vouloir revenir sur les 35 heures ou généraliser le travail du dimanche, le gouvernement serait bien inspiré de s’intéresser au temps de travail qui ne cesse d’augmenter. Les salariés travaillent officiellement 39h30 en moyenne, durée qui atteint plus de 44h/semaine pour les cadres !

Encore s’agit-il de la partie émergée de l’Iceberg : du fait de charges de travail qui explosent, 39% des salariés et 75% des cadres utilisent les TIC pour travailler en-dehors de leur temps et de leur lieu de travail, sans reconnaissance, récupération ou rémunération. Nous assistons à une explosion du travail au noir et à un mouvement de disponibilité sans limite des ingénieurs, cadres et techniciens.

Retrouver le chemin du progrès nécessite de reprendre le mouvement historique de réduction du temps de travail.

  • > Pour créer des emplois : ramener le temps de travail réel à 35h libèrerait l’équivalent de 2,7 millions d’emplois
  • > Pour permettre aux hommes comme aux femmes de pouvoir mener de front leur carrière professionnelle tout en ayant une vie privée et une famille
  • > Mais aussi pour permettre aux salariés de bien travailler : la France est la championne de la productivité horaire, grâce à la réduction du temps de travail.

C’est la raison pour laquelle, depuis plusieurs mois, l’UGICT-CGT a lancé une grande campagne pour le droit à la déconnexion et pour la réduction effective du temps de travail

Tract à télécharger →

Retour à l'accueil